demandez le programme !

Pour commencer, dimanche qui vient, c’est la foire aux plantes à Réguiny, l’affiche est présentée sur la colonne de droite ——>

Après quelques jours passés outre Manche, me voici regrimpée dans mon atelier-grenier. J’avais confectionné un coussin  (que je réserve pour l’anniversaire de ma maman) et le sujet m’a bien intéressée à monter. Comme j’avais un reste de jolie bande de jours sur un beau drap de fil fin, j’ai pensé qu’un petit passage sous le pied brodeur de ma machine permettrait un bel arrangement.

Qu’à cela ne tienne, je fonce. Sauf que, après plusieurs jours, voire semaines, sans toucher à mon joujou récent, je ne savais plus, et d’un mettre en place le pied brodeur, et de deux charger un motif de ma clé USB. Il m’a fallu un petit peu de délai pour commencer à broder.

Des petites curieuses m’ayant demandé quel était le nom de ma bestiole, je l’ai photographiée :

Même d’un peu plus près :

Voilà, ça c’est fait, vous ne viendrez plus me demander, plus ou moins aimablement d’ailleurs (!!!) quelle est la marque de ma machine 😉

Après un peu de réflexion, je suis arrivée, tout de même, à débuter mon projet de monogramme :

Ce qui donne, à l’arrivée, ce coussin décoratif :

Je le trouve plus beau au naturel, les photos ne sont pas toujours très valorisantes.

 

Mais ce n’est pas tout !

Il faut croire que mon grenier m’a manqué, ou alors que ma belle-soeur Linda m’a encore fourré de sacrées idées en têtes. Toujours est il, qu’après avoir acheté des coupons de tissu et de la laine, à Burwash Manor, cet après-midi je suis allée courir chez Action à Vannes pour compléter les éléments de mes futurs projets :

Ou l’art de ne pas savoir s’ennuyer, ou du moins, tout faire pour l’éviter.

Là, maintenant, tout de suite, je vais aller préparer un crumble à la rhubarbe du jardin, congelée dans le but de l’utiliser plus tard 😉 Le jour est venu !!

Et pour celles et ceux qui seraient intéressés, dimanche 27 octobre voici une occupation, personnellement, je serai dans le Finistère, je n’irai donc pas 😦

 

 

Bonne soirée à tous,

Publicités

après-midi réunion couture

Le mardi après-midi je retrouve le formidable groupe de joyeuses couturières, tricoteuses, etc. J’avais préparé mon travail, comme toujours, car on a beau avoir de la place, couper du tissu sur des tables glissantes n’est pas toujours chose aisée.

Depuis très, très, très, très longtemps, j’avais récupéré les taies d’oreillers (et le drap aussi) brodées à la main pour le mariage de mes parents. Ces dernières étaient fort usées et je les avais gardées pour en faire quelque chose, un jour. Ce jour est arrivé. Sur le lot, seule une taie est restée dans mon stock.

Elle est en effet passablement usée :

Mais le travail est superbe. Évidemment c’est une fois de plus Pinterest qui m’a soufflé l’idée. J’ai choisi, mesuré, coupé les tissus hier :

Aujourd’hui, tout en papotant, j’ai assemblé l’ensemble et rembourré avec un oreiller mousse un peu plat et pas très agréable pour y dormir dessus. Il va sans dire que je l’avais lavé auparavant 😉

Il reste peu de chose de la taie, seul le chiffre de mes parents est conservé :

Je tiens à préciser que je ne me suis pas trompée, c’est bien un « chiffre », une de mes camarades de couture m’ayant reprise en me disant « lettres », non, non, il s’agit bien d’un « chiffre » même si dans ce cas présent les lettres ne sont pas entrecroisées 😉

Celui-ci est sublimé par un rehaut de dentelle récupérée sur un revers de drap, justement, et une broderie anglaise provenant d’une autre taie d’oreiller !!

Chez moi, rien ne se perd, rien ne se jette, tout se transforme …

Je pense offrir ce coussin à ma mère pour ses 88 ans qui arrivent à grands pas.

Et vous, que faites vous du linge de famille « chiffré » passablement usé ?

Bonne fin de journée,

les dernières occupations

Depuis un bon nombre d’années, j’ai dans mes tiroirs ces jolies pinces à linge que m’avait données ma belle-maman :

Tout comme les bobines de fils d’antan, en bois, je cherche à les utiliser de façon originale, pour les bobines elles sont devenues des pique-épingles :

Pour l’instant la transformation des pinces à linge est la suivante :

Premier essai pas spécialement concluant, je trouve que cela ressemble plus à un clown qu’à un ange. Je réessaie !

Déjà un peu mieux, mais il me manque LA touche qui rajoutera un plus. Il n’y a pas à tortiller, il faut rajouter un accessoire. Là, cela prend forme :

J’ai quand même passé l’après-midi à farfouiller dans mes tiroirs !!

La veille, j’avais vu un modèle de pochette à crayons, ou cosmétiques, ou … et je le trouvais sympa, j’ai donc réuni tissus et fais ronfler ma machine en utilisant des points de broderie pour maintenir la garniture de fermeture du bas de la pochette :

Une fois fermée la pochette obtient cette forme :

Et puis comme je suis une insatiable des activités manuelles, j’ai fini une autre écharpe pour une amie. Celle-ci avait acheté deux pelotes de laine assez grosses en solde, il n’en restait que deux. J’avais bien compris que je ne pouvais pas avoir assez de laine pour tricoter l’écharpe entière, j’ai rajouté une pelote qui traînait dans mon stock de la même qualité, mais pas de la même couleur et fortement raccourci le modèle original, ce sera uniquement un tour de cou :

Celui-là tiendra chaud, car il est bien près du cou et bien épais, oups !!

J’ai un autre projet en tête … Cela vous étonnerait il ??

Bon dimanche à tous,

Vous vouliez savoir, eh bien voilà …

Ce matin, encore 6 tomates farcies, et cet aprem je vais cuisiner de la fondue de tomates. J’appelle cela comme ça, car ce n’est pas du coulis, ce n’est pas de la purée, c’est « maison » quoi !!! Finalement cela sent bon l’oignon rissolé, l’ail, le thym, le laurier, par ces temps qui se rafraîchissent c’est sympa.

Nous parlions de mon projet « collant » …

Juste après le déjeuner, et alors que le centre du projet était également en train de finir de coller, je me suis hissée dans mon grenier dans l’intention de terminer avant de retourner en cuisine.

Voilà :

Il me restait juste à rajouter quelques rubans au dessous et enguirlander le centre.

Pour ce motif central j’ai récupéré une pomme de pin que j’avais rehaussée de peinture blanche dans l’intention d’en faire quelque chose, il y a déjà plusieurs années …

Ce qui m’a inspirée c’est le modèle sur ce blog, dont j’ai traduit le tuto avec Google. Très bizarrement en espagnol cela marche bien la traduction, avec le portugais c’est une autre paire de manches. Est-ce la façon d’écrire de l’auteur ? C’est peut-être cela car j’ai souvent réalisé que des écrits bien tournés sont mieux traduits que ceux en langage plus approximatif, cela étant pour la langue anglaise à laquelle j’ai assez souvent affaire de mille manières suivant de qui provient l’écrit de la famille de mon mari.

Pour coller les différentes parties, j’ai utilisé de la colle blanche. Je ne dois pas avoir la colle qu’il faut avec mon pistolet à colle car rien ne tient. Pour l’entourage de perles, je l’ai cousu autour de chaque cœur.

Donc, si vous voulez faire cette jolie couronne, surtout ne vous en privez pas, c’est simple et le résultat est assez chouette. Là, pour le contour des cœurs, j’ai utilisé de la chaine de perles dorées qui sert de déco de Noël. Évidemment cela ouvre une foison de possibilités de customisation.

Bonne journée,

J’voudrais bien, mais j’peux point !!!

Cette année, j’ai écouté mon voisin qui avait de sublimes tomates l’année dernière, j’ai copié sa façon de faire et semé les graines de ses tomates. Ma fille m’a reproché d’avoir replanté mes petits plants trop tôt en me disant qu’ils ne pousseraient certainement pas bien.

Cet été, les plants se sont bien développés, mon voisin a eu de gros soucis avec le mildiou, pour moi, la chance des débutants, cela a bien fonctionné. Et le résultat a été au-delà de mes espoirs.

Quelques spécimens un peu sur développés se sont présentés :

Intriguée par ce monstre, je l’ai pesé :

Une tomate farcie au programme pour deux personnes au moins 😉

C’est pas le tout, mais toutes ces tomates récoltées il me faut les cuisiner, du coup je n’arrive plus à m’activer dans mon atelier de créations comme je le souhaiterais 😉

Ce matin, j’ai quand même réussi à continuer le projet commencé en réunion de couture mardi après-midi.

Mes camarades d’activités manuelles m’ont demandé de leur montrer le résultat terminé, heureusement j’ai une semaine pour le faire !

En ce moment il est à l’envers, coincé sous la le poids de la surfileuse raseuse pour collage :

Demain, entre trois oignons et deux gousses d’ail, j’espère avoir le temps de le terminer …

Bonne soirée,

une bourse à l’intérieur

Ce principe d’enveloppe pour des pochettes me plaît beaucoup, beaucoup. Et puis c’est tellement sympathique à coudre, rien de monotone. Le choix des tissus prend déjà du temps et surtout permet de vider les réserves !!

Mon dévolu s’est porté sur ce modèle trouvé là.

Sous mes mains cela a donné cet exemple :

Je l’ai terminé juste avant de préparer le repas, un peu en retard sur ce coup là, je voulais absolument finir le modèle et là que vois je sur la photo ? Le biais est mal cousu, certains points ont dérapé, je m’y colle après la rédaction de cet article pour réparer l’erreur 🙂

Si vous suivez le tuto du blog « Momentos de Costura » et que, comme moi, vous ne parlez pas l’espagnol, sachez que la traduction de Google par exemple est très correcte et le montage facile à suivre.

Ce modèle offre trois rangements, une poche divisée en trois parties, une poche zippée et une bourse :

Des dentelles, des rubans, des perles complètent l’ensemble.

Alors, alors, la prochaine ce sera quoi ??? J’ai déjà l’idée 😉

Bonne journée

variante

Je continue dans ce modèle de multipochettes, dont le tuto est là 4 pochettes en une à télécharger. La dernière née est celle-ci :

Dans des tons de gris, et roses :

Toujours avec l’ajout de petites choses pour customiser :

Puis, comme ce sont des modèles que j’aime particulièrement coudre, j’ai changé de modèle et cousu celui-là en essayant de conserver des dimensions harmonieuses.

Dépliée la couverture permet l’usage de deux petites sacoches et d’une pochette intégrée dans la couverture :

Le rangement dans les sacoches est un peu plus conséquent que dans le modèle multipochettes :

Après m’être débrouillée avec les dimensions à imaginer, j’ai trouvé un tuto là !! Évidemment c’est toujours ainsi 😉

Bon allez, j’ai un autre modèle encore à coudre …

Bon début de semaine à tous

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :