ça y est !

J’ai changé de brodeuse pour pouvoir utiliser un cadre encore plus grand. La machine est déjà livrée avec un cadre 360×200 mm, mais si j’ai choisi ce modèle de machine c’est qu’il est possible d’utiliser un cadre de 360×350 mm.

Évidemment la machine n’arrive pas avec ce cadre. Il faut se l’acheter en plus. Comme tout accessoire, c’est vendu un joli prix. Comme je me fournis chez l’hyper chinois, j’ai regardé si ce cadre existait. Bingo, 105€ moins cher. Avant de le commander j’ai bien vérifié si c’était exactement ce que je recherchais.

Puis ce fut l’attente de l’acheminement avec la crainte que ce cadre gigantesque n’arrive pas en entier. Il est arrivé aujourd’hui. Au déballage j’ai un peu paniqué car le carton avait souffert. Mais non, à l’intérieur tout allait bien :

Immédiatement j’ai lâché ce que je faisais sur la machine et testé si le cadre s’adaptait bien. Pas de souci non plus :

Me voilà parée pour m’amuser 😉 J’ai déjà un projet de déco pour mon intérieur.

Un cadre de plus dans la collection, je pense que ce ne sera pas le dernier …

Bonne soirée

Publicités

petite série colorée

Comme j’aime bien ce modèle de pochette  présentée précédemment :

Je récidive mais plus simplement. J’ai volontairement décidé de ne pas poser de couche de ouatine et de laisser la pochette simplement préparée par un tissu extérieur et une doublure.

Avec le choix des teintes différentes de coloris de fil, j’ai associé à un tissu intérieur dans la même gamme :

Et puisque je suis dans la série « pochettes » en voici deux autres pour les premiers secours !

Petite variante de tissu de fond pour la deuxième :

Maintenant je continue dans la pochette, mais cette fois-ci je n’utilise que la partie machine à coudre, pas de broderies pour les suivantes à vous montrer quand j’aurai fini une petite série variée en choix de tissus.

Bonne fin de semaine

15 août

Demain nous nous retrouvons entre amis. A cette occasion nous allons flâner à la fête des vieux métiers de Baud

Et puis comme c’est la Sainte Marie, j’en profite pour faire un petit présent à une de mes amies :

J’ai trouvé le modèle à télécharger gratuitement là

 

J’ai mis deux liens, un ruban pour pouvoir l’accrocher et l’autre avec le petit bouton fleur pour tirer sur l’anneau porte-clés qui se trouve caché à l’intérieur.

Et puis pour continuer à tester les motifs de la brodeuse, j’ai fait un étui pour le téléphone en ITH :

J’ai changé le motif du modèle initial et retourné un autre pour l’adapter à l’étui :

Je continue à tester les ITH et je fais une série de pochettes. Je montrerai la prochaine fois.

Bon 15 août à tous,

premier essai

Hier, prenant le taureau par les cornes, je me suis rendue au magasin qui m’a vendu la machine à coudre et broder et j’ai obtenu un échange standard. Je passe le détail de l’une des plaques sous le pied de biche qui a été interchangée malencontreusement. Heureusement c’est celle à ouverture large, je peux donc tout faire avec. Ç’aurait été celle à points droits, j’étais coincée. Cela rentrera dans l’ordre au retour de vacances de la responsable du magasin. Un échange de courriers et ce sera bon.

Petit-à-petit je me familiarise avec la machine. Aujourd’hui j’ai testé un ITH intégré et voilà une petite pochette de créée :

Demain, ou peut-être ce soir, je teste l’étui de téléphone … Il y a plus de 565 motifs de broderie intégrés, j’ai de quoi m’amuser !!

Bonne soirée

Savoir se faire plaisir !

Depuis quelques années j’ai prix goût à utiliser une machine à broder. J’ai commencé par me procurer d’occasion une machine à coudre et broder utilisant un petit cadre de 10x10cm. Évidemment, ce qui devait arriver, arriva très vite ! Je me suis sentie vite à l’étroit dans les réalisations de broderies avec ce tout petit cadre. La machine est repartie continuer sa vie chez une autre couturière.

Sur, je dois dire, d’excellents conseils, je me suis procuré une machine neuve, uniquement brodeuse avec des cadres de dimensions très correctes. Le plus grand étant de 280×200 mm, ce qui est très raisonnable. Je me suis éclatée avec cette machine, ronronnant comme une horloge. Encore dernièrement, après plusieurs années d’utilisation, j’ai découvert de nouvelles fonctions …

Toujours passionnée par cette activité, vlatipa que je me sens de nouveau à l’étroit dans mon cadre, même le plus grand. Et puis, des envies de modernité, et surtout de plus de possibilités.

Je farfouille sur le Net et je trouve une machine avec des possibilités de cadre 360x350mm !!! AH !

Euh, le prix est à la taille du cadre … Mais ce n’est pas non plus la plus chère. Je me renseigne pendant de longues semaines sur la qualité de la marque, sur les fonctionnalités, et surtout sur le prix. Car sur internet il faut bien chercher. Je finis par trouver, pas très très loin de chez moi, au cas où, en cas de panne. En attendant je mets à vendre ma brodeuse et prends la décision d’acheter une nouvelle machine neuve à condition de vendre la mienne. Cette dernière part, relativement vite. Plouf, plus de brodeuse à la maison …

Mais le prix de la nouvelle me fait tiquer. Je pèse le pour et le contre, cette fois-ci je m’intéresse à une machine qui coud et qui brode. Et bien sûr, je craque. J’appelle la boutique offrant un juste prix, nous nous accordons sur le paiement et voilà la commande passée.

La machine arrive. Oui, mais, j’avais aussi ma petite-fille en garde. Je ne me rue donc pas sur la prise en main de la bête. Comme cela me chatouille a little bit, je la branche tout de même, dans le séjour et regarde le bijou. Je commence à toucher et là, paf ! Un défaut de fabrique. Je téléphone aussitôt à la commerçante, désolée tout autant que moi et elle me propose de me dépanner avec un outil manuel de remplacement en attendant que je descende avec l’animal jusqu’à son commerce. J’ai accepté car j’ai aussi été commerçante et je sais bien que rogner sur la marge d’un article ce n’est pas la panacée pour un gérant de boutique. Peut-être aurait elle pu se faire rembourser l’aller-retour du colis par le fournisseur, mais bon, c’était aussi me priver de mon tout nouveau joujou. Je laisse passer le mois d’août trop chargé en circulation et tranquillement en septembre j’irai visiter le magasin de ma nouvelle machine.

Alors, pour tout vous dire, la prise en main est un peu laborieuse. J’ai d’abord oublié de débloquer le bras de broderie, ce qui m’a valu de me tirer les cheveux pendant toute une matinée, en ne savant pas faire fonctionner la brodeuse. C’est mon mari qui est intervenu et a constaté la bévue. Puis pas mal de petits détails ne me sautent pas aux yeux. L’informatique n’est pourtant pas un obstacle pour moi, mais malgré tout je cafouille. J’ai téléchargé la notice d’emploi en anglais (180 pages) car le manuel en français ne compte que 55 pages, c’est dire si c’est très, très, très résumé 😦 Heureusement que je lis l’anglais et que cela m’aide à comprendre plus de fonctionnalités.

J’ai, bien entendu, déjà testé la broderie, tout va très bien !!!

La machine à coudre a un capot solide, l’extension de broderie, carrément une valise, mais les deux ensemble, rien n’est prévu pour les couvrir à l’abri et du soleil et de la poussière. Comme j’aime soigné mon matériel, j’ai décidé de créer une housse. L’extension de broderie restant en place (possible) quand on se sert de la machine à coudre, cet après-midi j’ai remédié à cette absence.

Pendant que la machine brodait, je me suis servie de ma petite ménagère pour monter la nouvelle housse :

Évidemment, je n’ai pas pu m’empêcher de rajouter un petit plus sur cette housse, cela m’a aussi permis de tester les possibilités de l’engin quand elle a eu fini de broder le motif que j’avais en cours :

Si bien que maintenant, chaque machine a sa housse.

La ménagère :

L’industrielle (et la surfileuse derrière sur la droite) :

Cela fait un coin de l’atelier bien chapeauté 😉

Bon, bien yapluka !!!

Bonne soirée,

Vachement pratique

Pour la naissance du petit frère de Henry j’ai continué sur ma lancée de couverture.

Henry, il y a deux ans avait reçu celle-ci (j’ai oublié de la prendre en photo terminée !!) :

Pour ses deux ans, il va recevoir en cadeau un petit frère. Le petit bonhomme est prévu pour le même 30 juillet.

J’ai cherché une idée de cadeau et aux détours des pages web, j’ai trouvé quoi ??? Une couverture !

J’ai donc commencé et je vous ai proposé de trouver ce que j’étais en train de crocheter.

Personne n’a trouvé !

Mais ce n’était pas simple non plus.

Avec cette dernière photo Anne de Belgique et Anne du Caillou (sur Facebook) ont réussi à approcher de la solution 😉

En effet il s’agit d’une vache ! J’ai trouvé le modèle grâce à Pinterest. J’ai trouvé le modèle proposé sur ce lien

Pour ma part j’ai monté le projet d’après les photos. C’est assez simple à créer.

Et voilà ce que cela donne :

J’ai placé la couverture sur le petit lit à barreaux de la location saisonnière, car chez nous c’est le genre de lit qui ne séjourne pas dans nos chambres 😉

Une fois dépliée la vache sert de couverture :

Les liens près des pattes servent à tenir la couverture sur le lit à barreaux.

Et la tête, et la tête …

Une fois repliée la couverture tient quasiment toute seule, grâce à l’épaisseur :

Tout est emballé et cette vache est en partance pour Cambridge. Quand je vous la montrerai elle sera arrivée.

Dernière minute : la vache est arrivée hier à 11h41, aucune nouvelle … Petit bout ne doit pas être loin d’arriver ou bien c’est déjà fait 😉

 

 

Bonne journée.

 

préparatifs

Bien obligée de m’y prendre à l’avance pour préparer l’exposition de fin octobre, je n’ai que deux mains. Tous les ans je participe à la foire aux plantes de Réguiny en centre Morbihan. J’y expose mes créations. Toutes mes copines me rendent visite, c’est en général, une journée festive.

Alors que je cherchais je ne sais plus quoi sur le Web, j’ai trouvé ce site proposant de faire ses cartes de visite soi-même. Ma foi, pourquoi pas. Mon imprimante est uniquement en noir et blanc, cela me suffit, j’utilise des papiers de couleurs différentes.

Je me suis appliquée à couper tout cela dans les règles avec ma petite cisaille et ensuite je voulais un étui sympathique. Je me suis souvenue de cette jolie boîte gardée après avoir reçu un cadeau de la part de ma maman :

Elle est jolie, rigide et peu encombrante. Elle convient parfaitement pour mes petites impressions « maison » !

Ça c’est fait, je vais me consacrer à compléter mon stock à proposer 😉

Bonne soirée

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :