le plus beau des pirates ;-)

Bonne soirée 😉

carrés de soie

Normalement sous cette appellation on imagine des foulards. Eh bien non ! Ce sera, ici, des masques. J’en ai fait un début de série que je vais offrir à mes amies, à ma maman pour son prochain anniversaire, bref à celles qui m’entourent !

Mon mari est un peu affolé de me voir « débiter » mes foulards de marque 😉 Vu ce que j’en fais, puisque je les avais perdus dans un fond de housse de rangement, je n’ai aucun remord !!!!

Bonne soirée

il restait du tissu

Après la confection de la chapka pour petit-fils et de la cape pour petite-fille, il me restait pas mal de métrage de tissu. Il m’est venu l’idée de leur faire des gilets sans manche.

Pour mon petit-fils j’ai repris les mêmes motifs :

Avec le petit côté douceur à l’intérieur pour lui :

C’est une taille six ans. J’ai demandé les dimensions des tours de poitrine de ces deux petits zèbres à ma fille, mais comme d’habitude l’info n’est jamais arrivée. Je me suis basée sur les tailles données par la « Maison Victor » et par un de leurs patrons justement sur le gilet sans manche pour enfant.

Rebelote pour la grande sœur :

Pour elle, comme pour sa cape, la fourrure douce est à l’extérieur :

Et comme c’est ma petite princesse elle a le droit d’exhiber des boutons scintillants !

Cette fois-ci, c’est sûr, je n’ai plus de quoi coudre autre chose pour ces deux loulous.

Bonne fin de journée

postillonner dans la soie

Ce matin, l’article du Figaro a retenu ma curiosité. Je l’ai lu et ni une, ni deux, je me suis lancée.

Déjà remettre la main sur mes foulards, que je ne porte plus depuis de nombreuses années, préférant les écharpes longues à trois francs six sous qu’on dégote sur tous les marchés. J’ai mis un certain temps avant de retrouver ces fameux foulards

J’ai commencé à débiter celui qui me semblait le plus facile à couper pour présenter un carré agréable, les autres il me faudra centrer les motifs :

Quelques petites coutures, des élastiques (ouais, ils sont blancs, mais je ferai avec …) et hop la chose est pliée :

C’est en effet bien respirant, pour le reste je verrai à l’usage. Pour le lavage, le hic c’est nettoyage à la main, je ne vais pas fourrer cela dans la machine à laver. Ce matin j’ai tout de suite constater que cette matière tient chaud. C’est bien connu, c’est une fibre naturelle qui tient chaud l’hiver et reste fraîche l’été, toujours à tester …

Bonne journée

une chapka pour mon blondinet

Le dernier tissu que j’attendais est arrivé ce midi. Cet imprimé je l’avais commandé en pensant à Monsieur Léon :

Dans une revue empruntée à la bibliothèque, Marie Claire Idées numéro 130 de janvier 2019, j’ai trouvé ce modèle :

Comme j’ai pas mal galéré pour remettre le patron à dimensions j’ai utilisé ce PDF plus simple à reporter.

Avec des pressions plastique pour tenir les oreilles :

Cet imprimé petites autos  et la couleur framboise ont été choisis en fonction de la bouille du petit gars.

Et fermée sous le menton avec encore des pressions :

La fausse fourrure est toute douce et devrait convenir à ma petite tête blonde :

Avec l’autre fausse fourrure framboise je vais m’attaquer au modèle fifille pour ma louloute.

Bonne soirée

quelle année !

Non, non, non, je ne délaisse pas mon blog, simplement je n’ai pas le temps de m’en occuper.

J’ai décidé qu’au prochain jour de l’an je souhaiterai une très bonne fin d’année 2020 à chacun et c’est tout. Certainement aucun souhait de ma part pour la suivante. Quand on voit ce à quoi nous sommes confrontés, autant rester évasive.

Ce ne sont pas les projets qui me manquent, en plus nos activités associatives reprennent, sauf que là aussi je serai absente.

En fait le 16 août dernier mon petit papa de 90 ans le 17 décembre prochain s’est trouvé un besoin irrépressible de s’initier à l’acrobatie. Résultat, chute du haut de son échelle sur le béton du plancher du garage, pompiers, urgences hospitalières, une semaine d’hosto (rien qu’une car c’est un infernal et rester coincé dans une chambre d’hôpital ce n’est pas possible pour lui), deux côtes cassées, des hématomes absolument partout, des ponctions quasi toutes les semaines de sang dans la plèvre, bref mon père dans tout son potentiel. Il y a moins d’un an, il s’était cassé encore une vertèbre en se viandant d’un talus, une opération par là-dessus et, évidemment, pas question de réaliser qu’il faut se calmer.

J’ai donc passé du temps avec ma mère qui ne conduit plus depuis très longtemps et je retourne les véhiculer à l’hôpital à chaque contrôle programmé. Ça occupe un peu …

Nous devions partir en vacances mon mari et moi-même pour souffler un peu et … cerise sur le gâteau … des décisions restrictives vont nous tomber dessus, je sens que nous allons nous « perdre » à moins de 100 km de notre chez nous avec les ordres gouvernementaux qui vont arriver fatalement. Autant rester à la maison et attendre de voir comment va se remettre mon petit papa. Nous sommes déjà privés de visites de la famille en Grande-Bretagne, plus rien ne nous étonne maintenant.

Elle n’est pas belle cette année 2020 ? Sans compter les membres de la famille disparus, certains du virus malheureusement, d’autres de vieillesse et des annonces explosives remettant beaucoup de choses en cause, que je garde pour moi, car trop c’est beaucoup, ne pensez vous pas ?

Tout ceci ne m’enlève pas le goût de faire travailler mes mimines. Des projets j’en ai et des tas.

Pour les petits :

Et les différents tissus (là, faux mouton) sont arrivés

Dont certains (fausses fourrures) sur le fil pour reposer les fibres écrasées pendant la livraison :

Et puis pour moi … oups, je vais me lancer … Patrons tracés, pas encore découpés :

De quoi bien m’occuper quand je retournerai en réunion de couture, un jour …

En attendant je comble mon temps libre, car j’en ai malgré tout, par la lecture et j’avale une bonne quantité de bouquins en ce moment.

Voilà, voilà, pour mes activités.

Bonne soirée à tous

 

améliorer l’ordinaire

J’avoue, mon retour de vacances se fait en douceur 😉 En fait je ne fiche rien … Aujourd’hui, je me suis, un peu, remuée.

Anne, ma bonne amie Anne, toujours elle, m’a montré ce qu’elle a fait de simples jeans. Je lui ai demandé si je pouvais la copier, son autorisation m’a ravie !!

Alors, ce ne sera pas sur des jeans, je n’en ai plus, il me faut en racheter, mais sur les pantacourts que j’ai trouvés dernièrement chez Lidl, mon fournisseur officiel en prêt à porter 😉

J’avais la matière (ancien commerce de robes de mariées, bien pratique ce vieux stock …) je place, et je couds :

et j’en rajoute sur une poche arrière :

Porté cela donne

et derrière

Cela ne se voit pas vraiment mais les applications sont de couleur vert.

Et puis, pendant que je cousais tout cela avec application (c’est le cas de le dire) j’ai décidé de broder quelques T-shirts. Toujours achetés chez Lidl, pas chers, lavés depuis l’année dernière et qui ne bouge pas, je décide de les embellir :

Et un autre :

Comme questionne mon mari : « what do you hope ? »

Je lui ai répondu : « c’est la porte ouverte à beaucoup d’espoirs !! » En ce moment c’est de saison …

Bonne soirée à tous,

de saison ????

En ce moment je mets enfin un point d’honneur à terminer mes encours.

j’ai terminé le cadeau promis depuis 4 ans.

Dans le même élan, j’ai débuté un tricot l’hiver dernier. Je le promenais parfois le mardi après-midi à notre réunion d’asso.

J’avais acheté, lors de notre voyage à Cambridge en octobre dernier, ces pelotes de laine :

Avec la plus foncée j’avais tricoté deux petits gilets à capuche et des bonnets à mes petits britanniques :

Ces pelotes sont d’un poids de 400g, ah oui quand même.

Avec la plus claire, une idée a germé dans ma tête : me faire un pull « poncho » …

J’avais utilisé un point fantaisie en tricotant un snood, le lien pour les explications du point se trouve dans cet article.

Le point étant choisi, la forme également, j’ai commencé la réalisation. Mais cela a duré un certain temps car en même temps, je me suis consacrée à de nombreuses occupations. Comme je fais très attention à ma cheville, en ce moment, m’étant tordu celle-ci dimanche dernier avec une belle entorse à la clé, la meilleure solution pour rester tranquille était de terminer mon tricot.

Aujourd’hui c’est fait :

Porté il est exactement comme je le souhaitais :

Et pour le col, cela colle parfaitement à ce que je souhaitais créer :

Fait chaud là-dessous, je vais le ranger jusqu’à l’automne prochain 😉

Bonne fin de journée

les années passent, mais j’ai toujours les mêmes envies !

L’année dernière, le 15 mai … eh oui, cela fait un an et je viens exactement de refaire la même chose. Comme quoi j’ai de la suite dans les idées.

Au mois de mai l’année dernière, le 15 donc, j’ai présenté ma petite robe bleue que j’avais exécutée en deux temps trois mouvements.

C’est un tissu que j’avais trouvé chez Self Tissus à Quimper et j’avais hésité entre plusieurs variantes de broderies. Cette petite robe, je la porte toujours beaucoup. Elle part au lavage, va sécher, pas de repassage et je la reporte. Un vrai bonheur et l’effet des paillettes lui donne un aspect fort sympa.

Elle a, il faut l’admettre, un peu pâli aux multiples lavages (chose dont je ne m’étais pas vraiment aperçue jusqu’à aujourd’hui).

Il est prévu, si nous avons le droit de nous déplacer à plus de 100km de chez nous pour le plaisir, de partir en vacances avec ma maman fin juin. Dans une région qui a été assez préservée de cette pandémie, le parc naturel de l’Aubrac, et nous serons côté Lozère, le département le moins touché.

Je pense, dans cette perspective, au contenu de ma valise.

J’emporterai bien sûre ma petite robe bleue, mais j’ai eu un soudain besoin de vérifier si le tissu que j’avais vu il y a un an existait toujours. A Lorient, non, mais à Vannes oui ! Un petit coup de commande en ligne, je connaissais le tissu, ce qui m’a évité d’aller me mélanger aux autres dans la boutique. Et hier, il y avait foule dans les boutiques, cela coinçait d’ailleurs, déjà, sur la voie express. Connaissant le coin nous avons évité les bouchons.

De retour hier, je ne me suis pas mise à l’ouvrage mais en ce début d’après-midi je me suis lancée.

Et voilà :

Vous remarquerez que la couleur jean est beaucoup plus foncée 😉 J’ai préféré finir les ouvertures avec un biais gris foncé car le blanc cassé de la première robe a tendance à s’user et cela se voit assez bien.

Vivement les vacances, enfin j’espère, nous devions déjà partir le 31 mai, en fait …

Bon week-end

et pour lui ce sera …

Quoi offrir à ma tendre moitié pour son Noël ?

C’est the big question every year !

Ne surtout pas lui offrir de cadeaux touchant de près ou de loin à la technicité, c’est lui-même un spécialiste et mes cadeaux sont mal venus.

Ne pas dépenser pour un gadget du style boitier pour cartes bancaires, comme l’année dernière, il considère que cela ne sert à rien.

Donc je suis le bec dans l’eau …

Et là, soudain, une idée passe à portée de mon esprit …

Alors je me munis du modèle dans le placard et je trace le contour pour un savant patron !!

Comme j’ai des chutes de tissus pour chemises, je les utilise trouvant que ce sera une matière douce pour le joufflu de mon chéri.

C’est assez simple à coudre, et le rendu me satisfait parfaitement :

J’ai rajouté la touche perso, car ma moitié n’acceptant pas des cadeaux genre pyjama, chaussons, ou toute autre chose de ce style, je me suis sentie obligée d’insister sur le fait maison !!

Demain, en réunion de couture, je continue, j’ai préparé un autre modèle d’imprimé :

Et vous, avez-vous des idées pour vos moitiés ?

Bonne soirée

 

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :