habiller un bloc de post’it

Mon aînée, expliquant à sa grand-mère que sa mère s’amusait avec du carton perforé, a étonné celle-ci. Mais qu’est-ce donc ?

Comme je la vois dans une quinzaine de jours, j’ai dit à ma fille que j’allais réalisé une petite chose à son attention.

Du coup je me suis plongée dans un des livres de Véronique Maillard, dont je vous ai déjà parlé  ou , et me voici partie à préparer un modèle :

Pas toujours simple, c’est plein d’erreurs !

Je me suis dit que le modèle correspondait à un bloc de post’it, dont j’ai adapté la taille.

Après avoir préparé du carton, et formé la pliure du milieu, j’ai collé du tissu dessus à l’aide de papier collant double-face :

Ne restait plus qu’à coller le carton travaillé dessus et d’y fixer, à l’intérieur, le bloc de post’it :

Une petite idée « cadeau » à adapter à un carnet, un agenda, un étui à aiguilles, etc …

Publicités

anniversaire

C’est, une fois de plus, dans la précipitation, que je réalise quelque chose.
Je suis plus prise par les fruits du jardin. Cette année nous croulons sous les fruits et les préparer, pour en profiter tout l’hiver, prend beaucoup de temps.

J’avais besoin de fêter un anniversaire et pour cela envoyer la carte en Grande-Bretagne. Pour qu’elle arrive à temps, le 23 prochain, pas à tergiverser, elle doit partir demain, au plus tard.

Alors je sors mes outils et je commence :

J’aime énormément travailler le carton perforé. Ce n’est pas toujours très facile et les erreurs sont nombreuses, mais la réalisation avance :

Mais voilà, mon mari passe par là et me dit que la carte n’est pas valable !

Que je suis bête, en anglais, happy birthday veut dire « anniversaire de naissance ». Hors là, nous souhaitons les 60 ans de mariage de mes beaux-parents.

Dommage la carte ne peut pas servir.

Ne peut pas servir ????

Oh, mais si …

Une petite transformation et le tour est joué :

C’est bon, la lettre partira demain.

porte-courrier très personnel

A l’occasion d’un anniversaire, il m’est venu l’idée de confectionner un porte-courrier.

Pour se faire je me suis basée sur le modèle proposé par Véronique Maillard dans son ouvrage « Broderie et dentelle sur carton perforé ».

J’ai d’abord commencé le long travail de patience de découpe, puis de broderie :

J’ai préféré brodé un modèle plus ciblé, plutôt que l’habituel « Amitié » suivit des chiffres de la personne. Là c’est un chat emprunté aux modèles de l’excellent ouvrage de Marie-Thérèse Saint-Aubin « Chats au point de croix » :

Puis le montage. Là à vrai dire, je me suis débrouillée seule car j’avoue ne rien avoir compris aux explications du livre. Il faut dire que mon carton perforé n’a pas les mêmes mesures de perforation que celui utilisé dans le recueil. Et puis j’ai également changé le modèle de découpe de la partie haute car il me fallait plus de place pour broder le haut de la face du chat.

Voici ce que cela donne :

J’y ai glissé une carte d’anniversaire, personnalisée également, avant d’emballer le tout et de l’expédier.

Une fois de plus je me suis bien amusée !!

Un petiti commentaire sympa pour une suite toute aussi sympa ???

Bonne journée

occasions de faire plaisir

Ce qui est bien avec le carton perforé c’est que l’on peut l’utiliser pour plusieurs activités.

Aujourd’hui, je présente encore des cartes que j’ai réalisées, celles-ci pour des anniversaires.

la suivante est un carton perforé que je n’ai pas travaillé façon dentelle, mais simplement brodé :

Un petit rajout de ruban de satin a contribué à une finition plus coquette.

Pour cell-ci, j’ai eu recours à ce côté « dentelle » en découpant, à l’aide de mon petit cutter, dans le carton perforé :

Il y a deux façons de faire, broder d’abord, ou broder après avoir fait la découpe :


A mes débuts, je brodais avant la découpe, de peur de prendre mon fil, en brodant, dans la dentelle, et de la détériorer. Le hic, si on rate l’entourage, la broderie est fichue.
Maintenant je brode après exécution de la dentelle et en faisant attention en tirant mon fil, je trouve cela bien plus logique dans l’ordonnancement du travail.

mes débuts sur carton perforé

Il faut un début à tout.

Je suis intéressée par tout ce qui touche au travail manuel, en loisir créatif. Plus particulièrement en broderie au point de croix. J’aime trouver d’autres façons de travailler et, bien entendu, le carton perforé a retenu mon attention.

Comme je m’adonne aussi à la carterie, j’ai commencé simplement :

Le petit plus de cette carte étant la broderie des coccinelles avec des perles.

Puis, à l’occasion de remerciements que j’avais à faire, j’ai commencé la découpe :

Tout tranquillement et simplement, en me trompant beaucoup :


Le geste était hésitant :


Maintenant je maîtrise mieux, mais rien n’est définitivement acquis. Je me permets de passer à plus compliquer, mais chaque chose en son temps.

petite lampe de chevet

Je ne travaille plus, je suis active malgré tout.

J’ai hérité de famille cette facilité de me servir de mes mains et j’en profite pleinement.

J’aime faire partager mon savoir-faire et j’ouvre ce blog à cette intention.

Ce premier article va tourner autour de cette petite lampe, que je me suis amusée à confectionner :

Car tout ce que je fais, je le fais avec un plaisir immense.

Il aurait été possible de n’acheter que la carcasse d’abat-jour, mais il m’aurait fallu ensuite, le pied, et l’ensemble pour l’électrification. Il est parfois beaucoup plus intéressant, financièrement, de rechercher un support déjà fini, que l’on peut transformer :

Cette lampe, je l’ai simplement trouvée dans un magasin de bricolage au rayon luminaire. J’ai pris la moins chère possible. Je cherchais une couleur aubergine, je suis tombée dessus par hasard.

J’ai démonté l’abat-jour :

Pour se faire, il faut : un tapis de découpe, un petit cutter, du carton perforé (personnellement je l’achète chez Sew and So, en Angleterre), de la colle pour les « ratés », du ruban pour la finition.

Voici les débuts de mon bricolage :

Il suffit de glisser un petit ruban dans la découpe, de broder la lettre de son choix, de coller les quatre petits panneaux et de les coudre avec un point discret, aux quatre angles supérieurs de l’abat-jour :

Ce modèle je l’ai copié à Véronique Maillard dans son livre « broderie et dentelle sur carton perforé ». Visitez son site ici.

Pour le tuto un petit commentaire sympa ….. 🙂

Bonne journée

%d blogueurs aiment cette page :