carte d’amour

Une autre carte dans ce support que j’aime tant, le carton perforé :

Celle-ci a été entourée d’un ruban et je l’avais découpée en forme de coeur.

Bonne journée

habiller un bloc de post’it

Mon aînée, expliquant à sa grand-mère que sa mère s’amusait avec du carton perforé, a étonné celle-ci. Mais qu’est-ce donc ?

Comme je la vois dans une quinzaine de jours, j’ai dit à ma fille que j’allais réalisé une petite chose à son attention.

Du coup je me suis plongée dans un des livres de Véronique Maillard, dont je vous ai déjà parlé  ou , et me voici partie à préparer un modèle :

Pas toujours simple, c’est plein d’erreurs !

Je me suis dit que le modèle correspondait à un bloc de post’it, dont j’ai adapté la taille.

Après avoir préparé du carton, et formé la pliure du milieu, j’ai collé du tissu dessus à l’aide de papier collant double-face :

Ne restait plus qu’à coller le carton travaillé dessus et d’y fixer, à l’intérieur, le bloc de post’it :

Une petite idée « cadeau » à adapter à un carnet, un agenda, un étui à aiguilles, etc …

une autre carte d’anniversaire

Celle-ci destinée à une amoureuse de la race féline, d’après un modèle tiré du livre de Marie-Téhrèse Saint-Aubin :

Quelques collages pour rappeler l’occasion :

Et hop, sous enveloppe :

Pour timbrer j’utilise « montimbrenligne » trop pratique, je pèse l’enveloppe et je choisis le modèle de timbre.

carte d’anniversaire

A l’occasion d’un anniversaire, j’ai confectionné un modèle pris dans le livre de Marie-Thérèse Saint-Aubin :

Je suis une inconditionnelle de ces motifs suggérés et j’achète ses livres. D’ailleurs, si vous aimez, allez voir son blog là.
Le martin-pêcheur étant un oiseau affectionné par la personne qui va recevoir cette carte, je l’ai ici, reproduit sur carton perforé :
Un petit jeu de papier autour :
Une confection d’enveloppe aux dimensions :
Et un cachet au dos : 

Oui, vous l’aurez remarqué, la carte est destinée à un Britannique !

porte-courrier très personnel

A l’occasion d’un anniversaire, il m’est venu l’idée de confectionner un porte-courrier.

Pour se faire je me suis basée sur le modèle proposé par Véronique Maillard dans son ouvrage « Broderie et dentelle sur carton perforé ».

J’ai d’abord commencé le long travail de patience de découpe, puis de broderie :

J’ai préféré brodé un modèle plus ciblé, plutôt que l’habituel « Amitié » suivit des chiffres de la personne. Là c’est un chat emprunté aux modèles de l’excellent ouvrage de Marie-Thérèse Saint-Aubin « Chats au point de croix » :

Puis le montage. Là à vrai dire, je me suis débrouillée seule car j’avoue ne rien avoir compris aux explications du livre. Il faut dire que mon carton perforé n’a pas les mêmes mesures de perforation que celui utilisé dans le recueil. Et puis j’ai également changé le modèle de découpe de la partie haute car il me fallait plus de place pour broder le haut de la face du chat.

Voici ce que cela donne :

J’y ai glissé une carte d’anniversaire, personnalisée également, avant d’emballer le tout et de l’expédier.

Une fois de plus je me suis bien amusée !!

Un petiti commentaire sympa pour une suite toute aussi sympa ???

Bonne journée

occasions de faire plaisir

Ce qui est bien avec le carton perforé c’est que l’on peut l’utiliser pour plusieurs activités.

Aujourd’hui, je présente encore des cartes que j’ai réalisées, celles-ci pour des anniversaires.

la suivante est un carton perforé que je n’ai pas travaillé façon dentelle, mais simplement brodé :

Un petit rajout de ruban de satin a contribué à une finition plus coquette.

Pour cell-ci, j’ai eu recours à ce côté « dentelle » en découpant, à l’aide de mon petit cutter, dans le carton perforé :

Il y a deux façons de faire, broder d’abord, ou broder après avoir fait la découpe :


A mes débuts, je brodais avant la découpe, de peur de prendre mon fil, en brodant, dans la dentelle, et de la détériorer. Le hic, si on rate l’entourage, la broderie est fichue.
Maintenant je brode après exécution de la dentelle et en faisant attention en tirant mon fil, je trouve cela bien plus logique dans l’ordonnancement du travail.

mes débuts sur carton perforé

Il faut un début à tout.

Je suis intéressée par tout ce qui touche au travail manuel, en loisir créatif. Plus particulièrement en broderie au point de croix. J’aime trouver d’autres façons de travailler et, bien entendu, le carton perforé a retenu mon attention.

Comme je m’adonne aussi à la carterie, j’ai commencé simplement :

Le petit plus de cette carte étant la broderie des coccinelles avec des perles.

Puis, à l’occasion de remerciements que j’avais à faire, j’ai commencé la découpe :

Tout tranquillement et simplement, en me trompant beaucoup :


Le geste était hésitant :


Maintenant je maîtrise mieux, mais rien n’est définitivement acquis. Je me permets de passer à plus compliquer, mais chaque chose en son temps.

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :