et pour terminer

Eh oui, chers lecteurs, cela fait 11 ans que je sévis sous cette appellation « creativitesmanuelles » sur Blogspot pour commencer et ensuite ici. J’apprécie wordpress et y reste, mais fini ce blog-ci. J’ai utilisé la capacité gratuite (à quelque chose près, je laisse de la place pour les commentaires qui continuent d’arriver sur des articles assez anciens) et je vais écrire dorénavant sur le blog que j’ai créé en juin 2019.

Pour finir sur mes dernières activités je vous fais part de mon intention d’offrir ce petit présent à des amis à qui nous rendons visite aujourd’hui.

Dans cet objectif, j’avais trouvé à « l’effet papillon » à Baud (ressourcerie) ce petit panier :

Un bon coup de nettoyage sous l’eau, brossage au goupillon pour éliminer toutes les impuretés provenant d’on ne sait où, séchage, le voilà comme neuf. Comme je souhaite offrir un de mes pains au levain faits maison sans pétrissage et cuits en cocotte :

Je prépare un bout de torchon pour y déposer ce futur pain. Après couture des ourlets je me dis qu’une borderie serait la bienvenue, allez zou, on y va :

Ensuite, attendre une nuit, cuire et présenter le tout :

Après cette broderie, j’avais en tête depuis belle lurette, d’utiliser un autre motif sur un T-shirt. Un fond noir m’irait bien comme support, je vais ainsi trouver cela dans un tiroir et … yapluka :

Pour de nouvelles aventures créatives je vous propose de me suivre sur ces nouvelles pages https://domdolls.home.blog/

Merci à vous tous de m’avoir suivie ici, et merci tout particulièrement aux lectrices les plus actives qui sont dans l’ordre pour les premières : Brode rien que pour toi (Laurence), Marietoutzazim (Marie), Zack-Créations (Jacqueline), Papiercrayons (Cathy), Les créations Ambre Indigo (Anne) et Josye qui n’a pas de blog.

Bon dimanche et prenez soin de vous

Je participe

Mes parents sont nés respectivement en décembre 1930 et novembre 1931. Ils ont pour habitude de fêter leurs dizaines et ont commencé par la soixante (disponibles car en retraite) et ont appelé cela « fêter leur 120 ans ». Nous avons eu droit au 140 ans, au 160 ans et là nous allons donc fêter leurs … C’est bien vous suivez et savez compter !

Ma mère, têtue comme pas possible, s’est mis dans la tête de nous réunir (amis, famille) le samedi 5 juin. Elle lance ses invitations en mars. Entre temps, reconfinement, les restaurants toujours fermés, chacun de notre côté, nous sommes archi sûrs que cela tombera à l’eau. Mon père, avant que ma mère lance ses invitations, lui susurre de retenir le mois de septembre. Est-ce l’âge aidant, ma mère est pressée et tient tête à tout le monde.

Patatra, le couperet tombe, le 5 juin les restaurants en intérieur seront fermés. Cette réunion est maintenant repoussée à juillet.

Comme ma maman connaît mes prédispositions à confectionner des quantités de choses, elle me contacte et me demande ce que je pourrais broder à la machine pour offrir aux dames lors de cet anniversaire. Cela tombait bien, je pensais justement à l’idée en me disant que ce serait une façon de participer à leur cadeau. Nous nous mettons d’accord sur un cabas. Ma mère me laisse le choix du motif de broderie et me demande de rajouter leurs prénoms et leurs anniversaires. Bon, perso je trouve que c’est dommage car on ne se balade pas avec un cabas très personnalisé, du moins c’est mon avis. Mais je m’exécute et soumets un prototype :

Un motif de roues d’horloge et de montre à gousset, une suggestion de temps qui passe plus les écrits demandés. Finalement, ma mère, comme mon père, se rendent compte que c’est un peu trop, mais considèrent que le motif est bien trouvé. Bien, bien, bien !! Nous nous accordons sur ce modèle :

Après réponses des personnes invitées, ma maman me commande 15 cabas. Je m’y suis mise tranquillement dès avril et cet après-midi j’ai fini la quantité :

Cela m’a mangé pas mal de draps, surtout que ces cabas sont doublés, l’avantage de cela on ne voit pas l’envers de la broderie :

Ce modèle de cabas est bien fini, c’est un modèle que j’ai pris dans livre « Sacs et accessoires  » D’Anne Pia

J’ai l’esprit libre, mon job est terminé. Je vais leur apporter la semaine prochaine car je peux sortir de mon département pour leur rendre visite dans le département voisin.

Bonne soirée

au tour des mésanges

Une petite commande, une pochette pratique, anse en bandoulière, pour sortir prendre l’air avec son trousseau de clés :

Doublé, bien entendu :

Le tissu extérieur est à l’origine un set de table en grosse toile coton, bien serrée, rêche au toucher, qui ne s’usera pas facilement. En ce moment j’utilise tout ce qui traîne dans les étagères de tissus …

Bon dimanche à tous et vive le printemps !

comme un vol d’hirondelle

Au cours de mes sorties en compagnie amicale, j’ai compris que l’hirondelle était l’oiseau préféré de ma camarade. Je ne savais pas quoi lui coudre et finalement comme nous nous baladons dans la nature mais aussi pour du shopping, un cabas fera l’affaire.

Un motif de broderie de saison car il faut en effet l’oser 😉

Comme c’est un modèle de cabas doublé, pour cacher les coutures, et ici cacher l’envers de la broderie, c’est super :

En attendant la venue de ces oiseaux qui se font malheureusement rares et qui nous annoncent les beaux jours, nous allons rêver à des moments de partage et convivialité qui nous manquent tellement !

Bon après-midi,

papier poésie, le tuto pour commencer : une sortie à moto

Ce qu’il faut pour commencer.

Jusqu’à maintenant j’ai utilisé un petit peu de bois flotté, mais c’est une matière dont je ne dispose pas beaucoup, malgré ma proximité de la mer. Ensuite j’ai utilisé des petites rondelles de bois achetées dans les magasins genre Centrakor, etc., au rayon loisirs créatifs. Et là, j’ai demandé à mon mari de me débiter des rondelles dans un morceau de noyer. Il a fait cela avec notre gentil voisin qui a le matériel adéquat pour la découpe. Pour remercier notre gentil voisin, je vais lui offrir un modèle de papier poésie qui me sert à montrer comment je procède.

Après la découpe :

J’ai poncé l’une d’elles avec du papier de verre :

Elle est ainsi beaucoup plus lisse :

Puis j’ai enduit avec de l’huile de lin pour retrouver l’essence du noyer et ciré :

Voilà pour le socle.

Ensuite il faut réunir un peu de matériel et d’outillage :

J’ai acheté le kraft armé ici. Comme je n’ai pas de commission chez ce vendeur je me permets de vous dire que si vous habitez une région viticole cela se trouve dans les magasins de jardinage sous le nom de ficelle de viticulteur. Il faut en acheter de la fine. C’est une matière qui se trouve aussi chez les fleuristes. Ou chez les chinois si vous n’êtes pas pressés !

Pour commencer un modèle il faut trouver l’idée de départ. Sur Pinterest il y a beaucoup de modèles. Pour celui que j’utilise ici, c’est ciblé. Mon gentil voisin faisant des sorties à moto avec sa compagne, je décide de réaliser cette idée. Pour moi c’est la partie la plus compliquée. Je suis nulle en dessin. Et le dessin est la base de départ de la réalisation du modèle !

Donc je me lance :

Ce dessin va être le support du départ de la réalisation.

On commence par prendre le fil de kraft armé et suivre le tracé du dessin, on ne coupe pas de fil au départ :

Le fil est coupé quand on a seulement fini une partie qui peut se faire en un seul morceau. Recommencer la manœuvre autant de fois que nécessaire :

Là, j’ai les deux motards, ce qui fait deux créations différentes. Ensuite, encoller à l’aide du pinceau et de la colle blanche à prise rapide sur l’arrière du fil pour le poser sur le papier :

Recommencer autant de fois que nécessaire :

Pour bien coller le papier il faut lester le fil dessus :

Puis à l’aide de petits ciseaux, une fois bien collé, découper le papier suivant le contour du fil :

Prévoir le collage de l’ensemble sur le socle. Ou percer si ce ne sont que des pointes de fil à ficher. Ou, comme ici, prévoir des encoches :

Avant de coller la moto sur le socle, je positionne mes trois pièces ensemble en les collant entre elles, je badigeonne de colle les encoches et je fixe le tout :

Ma moto ressemble plus à un tandem, là c’est mon coup de crayon qui n’est pas idéal … Comme ma rondelle a un trou (naturel) au milieu, je lui incruste un arbre !

Et voilà :

A vous de créer maintenant !!

Bonne soirée,

la sortie de toutou

Il m’a fallu me pousser au train pour remonter dans mon atelier. Une fois dedans je me suis bien amusée.

Demain je vais voir une bonne amie que j’ai connue lors du premier confinement quand elle promenait son chien et s’arrêtait devant mon « vide-grenier » que j’avais disposé sur le mur du jardin. Maintenant encore nous faisons des marches en baladant la toutoune.

Je lui ai préparé une petit présent :

Et comme Madame chat attend pendant ce temps là à la maison, je l’ai aussi représentée :

Des petits riens qui me font m’animer avec beaucoup de plaisir dans mon grenier-atelier.

Bonne fin de journée

la banquise

C’est le thème qu’a retenu ma fille pour préparer le futur anniversaire de ma petite-fille début janvier. J’ai déjà participé en lui confiant des draps blancs pour couvrir son sol et j’ai préparé cette petite création copiée d’après Fée de papier :

Une petite touche personnelle de sa grand-mère pour participer à cette journée festive avec ses jeunes copains.

A bientôt pour d’autres activités !

Pour mes parents

Cela devient très difficile d’offrir des cadeaux de Noël à nos parents quand ils atteignent 90 ans, c’est le cas des miens.

Pour le 90ème anniversaire de mon père, le 17 dernier, j’avais trouvé un joli bougeoir en forme de gâteau d’anniversaire style anglais, chez Sostrene Grene, avec une bougie bleu ciel que j’avais trouvée également dans ce magasin. Un assortiment de bonnes tablettes de chocolat de chez Le Roux (la fabrique se trouve à côté de chez nous) et le tour était joué.

Noël arrive, nous ne réveillonnerons pas ensemble, cette année particulière, mais je vais passer en coup de vent mardi prochain leur apporter leurs cadeaux.

Alors voilà, hier j’ai passé l’après-midi à leur confectionner des bredele, souvenir de notre passage en Alsace dans ma jeunesse :

La cuisine est devenue un champ de bataille mais pour la bonne cause :

Mais en plus ce ces petits biscuits je voulais aussi marquer le coup. Alors je suis revenue à ma nouvelle trouvaille de loisirs créatifs et je suis repartie sur l’idée de création de scènes avec du fil de kraft armé.

Un modèle de Fée de papier a retenu mon attention et je l’ai adapté au couple de mes parents :

Et puis comme ils sont deux, qu’ils vivent en Finistère j’ai rajouté une bigouden of course :

Celle-ci a porte fièrement une jolie coiffe en dentelle :

Les photos sont prises en soirée et donc pas très nettes avec la lumière électrique.

Bonne fin de dimanche à tous,

engagement tenu

Voilà, c’est fait.

Le trio infernal :

Sages, chacun son couchage :

Ce que cela donne :

Pour les petits c’est fait !

Bonne soirée

à l’abordage !

Devinez quoi ? Moi qui n’aime pas coudre des vêtements … pour la troisième année ma chère fille m’a demandé un costume de pirate pour petit bout !

Voilà, voilà ! Yapluka …

Donc grand-mère cherche un tuto pour un corsaire et trouve là, le pdf de rêve pour nana ne sachant pas se dépatouiller avec la couture de fringues.

Après pour le gilet, j’en ai fait un là il y a peu pour le petit Léon, juste à rajouter la broderie qui va bien. Ne pas me demander de faire une chemise, c’est bon comme cela !

Quelques accessoires en plus et hop l’affaire est bouclée :

Il a de quoi s’amuser.

Pour sa sœur, ça traîne. Je me suis engagée, moi toute seule, à terminer aujourd’hui !

J’ai beaucoup de mal à finaliser les trois poupettes. Mébon …

Bon dimanche à tous

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :