et pour terminer

Eh oui, chers lecteurs, cela fait 11 ans que je sévis sous cette appellation « creativitesmanuelles » sur Blogspot pour commencer et ensuite ici. J’apprécie wordpress et y reste, mais fini ce blog-ci. J’ai utilisé la capacité gratuite (à quelque chose près, je laisse de la place pour les commentaires qui continuent d’arriver sur des articles assez anciens) et je vais écrire dorénavant sur le blog que j’ai créé en juin 2019.

Pour finir sur mes dernières activités je vous fais part de mon intention d’offrir ce petit présent à des amis à qui nous rendons visite aujourd’hui.

Dans cet objectif, j’avais trouvé à « l’effet papillon » à Baud (ressourcerie) ce petit panier :

Un bon coup de nettoyage sous l’eau, brossage au goupillon pour éliminer toutes les impuretés provenant d’on ne sait où, séchage, le voilà comme neuf. Comme je souhaite offrir un de mes pains au levain faits maison sans pétrissage et cuits en cocotte :

Je prépare un bout de torchon pour y déposer ce futur pain. Après couture des ourlets je me dis qu’une borderie serait la bienvenue, allez zou, on y va :

Ensuite, attendre une nuit, cuire et présenter le tout :

Après cette broderie, j’avais en tête depuis belle lurette, d’utiliser un autre motif sur un T-shirt. Un fond noir m’irait bien comme support, je vais ainsi trouver cela dans un tiroir et … yapluka :

Pour de nouvelles aventures créatives je vous propose de me suivre sur ces nouvelles pages https://domdolls.home.blog/

Merci à vous tous de m’avoir suivie ici, et merci tout particulièrement aux lectrices les plus actives qui sont dans l’ordre pour les premières : Brode rien que pour toi (Laurence), Marietoutzazim (Marie), Zack-Créations (Jacqueline), Papiercrayons (Cathy), Les créations Ambre Indigo (Anne) et Josye qui n’a pas de blog.

Bon dimanche et prenez soin de vous

Je participe

Mes parents sont nés respectivement en décembre 1930 et novembre 1931. Ils ont pour habitude de fêter leurs dizaines et ont commencé par la soixante (disponibles car en retraite) et ont appelé cela « fêter leur 120 ans ». Nous avons eu droit au 140 ans, au 160 ans et là nous allons donc fêter leurs … C’est bien vous suivez et savez compter !

Ma mère, têtue comme pas possible, s’est mis dans la tête de nous réunir (amis, famille) le samedi 5 juin. Elle lance ses invitations en mars. Entre temps, reconfinement, les restaurants toujours fermés, chacun de notre côté, nous sommes archi sûrs que cela tombera à l’eau. Mon père, avant que ma mère lance ses invitations, lui susurre de retenir le mois de septembre. Est-ce l’âge aidant, ma mère est pressée et tient tête à tout le monde.

Patatra, le couperet tombe, le 5 juin les restaurants en intérieur seront fermés. Cette réunion est maintenant repoussée à juillet.

Comme ma maman connaît mes prédispositions à confectionner des quantités de choses, elle me contacte et me demande ce que je pourrais broder à la machine pour offrir aux dames lors de cet anniversaire. Cela tombait bien, je pensais justement à l’idée en me disant que ce serait une façon de participer à leur cadeau. Nous nous mettons d’accord sur un cabas. Ma mère me laisse le choix du motif de broderie et me demande de rajouter leurs prénoms et leurs anniversaires. Bon, perso je trouve que c’est dommage car on ne se balade pas avec un cabas très personnalisé, du moins c’est mon avis. Mais je m’exécute et soumets un prototype :

Un motif de roues d’horloge et de montre à gousset, une suggestion de temps qui passe plus les écrits demandés. Finalement, ma mère, comme mon père, se rendent compte que c’est un peu trop, mais considèrent que le motif est bien trouvé. Bien, bien, bien !! Nous nous accordons sur ce modèle :

Après réponses des personnes invitées, ma maman me commande 15 cabas. Je m’y suis mise tranquillement dès avril et cet après-midi j’ai fini la quantité :

Cela m’a mangé pas mal de draps, surtout que ces cabas sont doublés, l’avantage de cela on ne voit pas l’envers de la broderie :

Ce modèle de cabas est bien fini, c’est un modèle que j’ai pris dans livre « Sacs et accessoires  » D’Anne Pia

J’ai l’esprit libre, mon job est terminé. Je vais leur apporter la semaine prochaine car je peux sortir de mon département pour leur rendre visite dans le département voisin.

Bonne soirée

au tour des mésanges

Une petite commande, une pochette pratique, anse en bandoulière, pour sortir prendre l’air avec son trousseau de clés :

Doublé, bien entendu :

Le tissu extérieur est à l’origine un set de table en grosse toile coton, bien serrée, rêche au toucher, qui ne s’usera pas facilement. En ce moment j’utilise tout ce qui traîne dans les étagères de tissus …

Bon dimanche à tous et vive le printemps !

comme un vol d’hirondelle

Au cours de mes sorties en compagnie amicale, j’ai compris que l’hirondelle était l’oiseau préféré de ma camarade. Je ne savais pas quoi lui coudre et finalement comme nous nous baladons dans la nature mais aussi pour du shopping, un cabas fera l’affaire.

Un motif de broderie de saison car il faut en effet l’oser 😉

Comme c’est un modèle de cabas doublé, pour cacher les coutures, et ici cacher l’envers de la broderie, c’est super :

En attendant la venue de ces oiseaux qui se font malheureusement rares et qui nous annoncent les beaux jours, nous allons rêver à des moments de partage et convivialité qui nous manquent tellement !

Bon après-midi,

c’est dans la poche(tte) !

C’est presque : la copine, d’une copine, d’une copine aimerait une pochette de ce genre pour sortir promener Mirza.

Car c’est bien ainsi que des demandes me sont faites !

Là, j’ai mis du temps. Le froid d’abord m’a fait éviter de monter dans mon atelier-grenier non chauffé, 12° pour manier des ciseaux, pas top. Puis dans la foulée je n’ai eu de cesse que d’aller au bout de mon roman en cours : Le vallon des Parques de Sylvain Forge. Un peu épais le roman, mais captivant.

Aujourd’hui, température tout-à-fait correcte là-haut, alors je monte. Et puis l’envie de m’y remettre aussi.

Je n’avais comme impératif que la taille de la pochette et le choix du motif brodé : iris ou marguerites. Dans la taille qui m’était demandé j’ai logé … des marguerites :

Pour le tissu : feu vert. J’ai utilisé plusieurs tissus, à tel point que même la bandoulière est bariolée.

Doublure de couleur non salissante, c’est plus pratique avec une petite poche intérieure (qu’on ne voit pas ici) :

Voilà pour aujourd’hui.

Bonne soirée

changement de tons

Comme je l’ai précisé ailleurs :

Rentrer dans une nouvelle année, avec le mois de janvier, correspond pour moi à une année de plus. Cela tombe bien, cette année je ne vieillis donc pas.

Malgré tout j’ai reçu des cadeaux et entre autres, un nouveau smartphone. Avec une mémoire plus importante que le précédent, ce qui me convient bien car je tremblais toujours à télécharger une nouvelle application en risquant de saturer la mémoire.

De ce fait, après avoir joué avec mon nouvel ami en le paramétrant à ma façon, etc., il me fallait lui adapter un étui à sa taille, car, évidement, il est plus grand que son prédécesseur.

Ceux que j’avais préparés avant étaient ceux-ci :

J’en fais toujours deux, ce qui me permet de couvrir mon appareil pendant le nettoyage de l’un des étuis.

Après agrandissement de la taille de l’étui de base, j’ai adapté des broderies pour enjoliver comme la fois précédente :

Paré pour me suivre dans mes déplacements.

Bonne fin de journée,

à l’abordage !

Devinez quoi ? Moi qui n’aime pas coudre des vêtements … pour la troisième année ma chère fille m’a demandé un costume de pirate pour petit bout !

Voilà, voilà ! Yapluka …

Donc grand-mère cherche un tuto pour un corsaire et trouve là, le pdf de rêve pour nana ne sachant pas se dépatouiller avec la couture de fringues.

Après pour le gilet, j’en ai fait un là il y a peu pour le petit Léon, juste à rajouter la broderie qui va bien. Ne pas me demander de faire une chemise, c’est bon comme cela !

Quelques accessoires en plus et hop l’affaire est bouclée :

Il a de quoi s’amuser.

Pour sa sœur, ça traîne. Je me suis engagée, moi toute seule, à terminer aujourd’hui !

J’ai beaucoup de mal à finaliser les trois poupettes. Mébon …

Bon dimanche à tous

embellir la table

J’avais brodé (du moins la machine avait brodé) un joli tapis de table mais il était de forme carrée. Notre table de séjour est au départ ronde et toujours ouverte avec sa rallonge, donc ovale. Je trouvais que mon tapis, bien que beau faisait vraiment strich comme on dit par chez moi. C’est-à-dire, trop petit, maquant d’allure.

Je l’avais remisé depuis un bout de temps. Ma table se trouvait bien nue. J’ai soudain pensé que j’avais, dans mon stock de linge de table, des carrés de toile unie, ces carrés qu’on posait à l’époque sur les nappes pour agrémenter un couvert. Le décor de la salle étant dans les tons gris, blanc, bleu ciel, mon dévolu s’est porté sur le carré le plus clair qui est de couleur jaune très pâle.

Ça c’est déjà la première étape. Après il faut se décider sur un motif à broder, pas toujours très simple de choisir dans l’épaisseur du catalogue … Finalement après mûre réflexion ce sera cela :

Il faut encore adapter la couleur des fils au visuel souhaité et roule ma poule, la machine se met en route. Voilà ce que cela donne :

Un petit rappel au 4 coins pour peaufiner le rendu :

Ce carré, bien que carré comme le précédent qui ne me comblait pas, est bien plus grand et rend assez bien sur notre table :

C’est sobre, dans les tons, cela me convient.

Bonne soirée

ce que je n’ai pas pu faire pour mes petits enfants

Il y a quelques temps, alors qu’ils rentraient en maternelle, j’avais proposé à ma fille de lui coudre des petits sacs à dos pour les petits bouts.

Qu’ai je osé proposer !

Ma fille, qui pourtant a été indépendante très tôt, puisque j’avais rédigé une demande d’émancipation avant sa majorité, ne peut plus lever le petit doigt sans l’autorisation de sa moitié. Il ne s’agissait pas de prendre une décision d’importance, mais le fait est là, il fallait l’accord masculin du couple. Cela m’a gonflée et j’ai « oublié » la proposition que j’avais faite.

Pour « mes » petits-enfants britanniques, qui sont mes petits-enfants de cœur et non de sang, ma belle-fille m’a demandé des petits sacs à dos pour ses petits loups, sans pour autant imposer un thème. Elle connaît mon travail et sait déjà que je ne lui confectionnerai pas des cochonneries.

Et puis j’avoue que ce genre de demande me va droit au cœur. Chose impossible avec mes deux filles. C’est ainsi …

J’avais toujours en tête ce fameux modèle que je souhaitais proposer à mon numéro deux et qui provient d’un tuto de Nadine qui tenait un blog de couture que j’appréciais énormément. Nadine a fermé son blog, n’ayant plus assez de temps à lui consacrer, se tournant toute entière vers son métier de conteuse. A ce sujet, pendant le confinement elle nous a ravis sur Facebook avec ses vidéos autant à l’attention des grands que des tout petits. Vous trouverez des informations sur elle sur cette page si vous n’avez pas accès à Facebook.

Pour la retrouver, je suis allée farfouiller dans les commentaires qu’elle me laissait en ce temps reculé et ainsi je suis remontée jusqu’à elle. Je lui ai réclamé ce tuto et je l’ai obligée à le retrouver, chose dont elle n’était pas certaine d’arriver à réaliser, et par son site de conteuse je lui ai déposé la somme que j’estimais lui devoir.

Et que je suis contente d’avoir suivi pas à pas son tuto, très bien fait.

A l’aide de ma brodeuse et de ma machine à coudre, plus une ancienne housse de couette et des accessoires récupérés de droite et de gauche, l’affaire était bouclée :

C’est vraiment de la récupération de partout puisqu’il y a même du cordon donné par mon beau-frère travaillant dans l’aéronautique.

Le format est adapté à la taille des petits. Juste de quoi glisser les petits affaires des écoliers en herbe.

J’ai juste rajouté au tuto, la petite poignée qui va bien pour accrocher le sac au porte-manteau de la classe :

Maintenant yapluka, surtout que cela arrive à Cambridge avant le 31 juillet et 3 août, anniversaires respectifs des deux petits lapins. Les masques en tissu destinés à la famille sont aussi dans le paquet.

Bon dimanche

ne pas arriver les mains vides

Hier, après le déjeuner, j’étais dans une méditation intense à réfléchir à quoi je pourrais occuper mon après-midi.

Un coup de téléphone : « bonjour maman ! »

Voilà, l’idée m’est arrivée toute seule. Mes parents sont invités à déjeuner chez des amis demain et ma mère trouvait plus intéressant d’arriver avec un cabas unique qu’avec un bouquet de fleurs.

Commande prise, je m’active !

Et comme mes parents vont se propulser à Carnac, la broderie était toute trouvée :

Rapide à coudre et de fait un cadeau personnalisé et qui servira :

Ce matin nous étions en tenues à marcher dans la mer dans notre activité de longe-côte.

Bonne fin d’après-midi,

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :