et le gâteau d’argent

Il manquait celui-ci à la liste !

Il y a déjà longtemps maintenant, nous sommes allés visiter le Québec. J’en ai rapporté ce petit calepin :

carnet

Je suis assez addict au joli papier pour écrire, carnets de toutes sortes, cartes, etc. Après il me faut trouver des utilisations à tout cela car, si j’achète, c’est pour utiliser.

Ce dernier sert à y noter des recettes. Et aujourd’hui je vous communique la recette du gâteau d’argent.

Pour ce gâteau il faut utiliser uniquement les blancs d’œuf. Je congèle ces derniers quand je ne les utilise pas. Pour le gâteau breton, par exemple, il ne faut que les jaunes, pour la mayonnaise c’est la même chose. Bien que je prépare très peu de mayonnaise ! Alors je réserve et congèle les blancs. C’est un produit qui supporte très bien la congélation et la décongélation.

Voici les ingrédients :

Bien entendu, vous le savez maintenant, j’utilise du baking powder, a little bit different à la levure chimique 🙂

C’est une recette pour un moule à manquer de 22 cm à paroi antiadhésive.

Pour le beurre il le faut légèrement fondu.

Très simple à faire et pareil au gâteau minute, le dessus est légèrement croustillant.

Si vous le faites, je sais que vous m’en direz des nouvelles !

Bonne soirée

gâteau minute

Quand j’étais une ado de 15 ans, j’allais chez les amis de mes parents, boulangers, qui sont devenus mes tante et oncle par alliance pour mon premier mariage. Je passais l’été à aider ma tante en pâtisserie et en boutique. De temps en temps, je participais à la découpe des croissants en boulangerie !

Ce fut de beaux mois d’étés passés avec eux, avec des kilos en trop en rentrant à la maison ensuite 🙂

J’ai appris pas mal de tours de mains avec eux, et quelques recettes.

Je vous parle aujourd’hui du gâteau minute. Pourquoi s’appelle t-il ainsi ? Tout simplement parce que tous les ingrédients se retrouvent ensemble dans le saladier, il n’y a plus qu’à les mélanger, et enfourner. Très simple.

Il nous faut pour un moule à manquer de 24cm de diamètre :

425g de sucre
250g de beurre fondu
6 oeufs
375g de farine
1 sachet de levure chimique, (pour ma part j’utilise de la baking powder achetée en Grande-Bretagne

qui n’a pas cet effet de laisser un goût acide à la dégustation, si vous voulez imiter cette poudre levante, il faut 1 dose de bicarbonate de soude mélangée à 2 doses de crème de tarte, ou allez l’acheter sur place, ou se la faire parvenir par des amis britanniques venant en France régulièrement 😉

Revenons à la recette du gâteau minute.

Mélanger dans l’ordre, sucre avec beurre fondu, puis œufs, puis farine plus la levure.

Verser dans un moule couvert de papier sulfurisé.

Cuire à four 200° pendant 10mn, puis à 180° pendant 30mn.

Vérifier avec la pointe d’un couteau la cuisson avant de sortir du four.

Voilà ce qu’il reste, hier j’ai nourri une bande de goëls … Faut dire que le gâteau est bien bond, mousseux à l’intérieur et croustillant sur le dessus.

Si vous ne savez pas comment vous servir d’une feuille de papier sulfurisé de forme carrée ou rectangulaire pour chemiser un moule rond, voici un des tours de mains que j’avais appris à la boulangerie.

Prendre la feuille :

La plier en triangle :

Puis replier plusieurs fois pour obtenir un cornet :

Couper le haut avec des ciseaux :

Vous obtenez un cercle qui s’adapte parfaitement au moule rond :

Bon, ben on y retourne …

Bon début de semaine à tous,

 

heure anglaise

Hier après-midi j’ai décidé de refaire de la pâtisserie. Cela fait un bout de temps que j’avais lâché cette activité. J’adore mette les mains dans la farine mais pendant toute une période faire à manger m’est devenu répétitif. J’ai des périodes comme cela où j’en ai ras le bol de cuisiner.

Et puis comme nous avons séjourné, début octobre, chez nos bons amis britanniques qui cuisinent divinement bien, elle comme lui, je suis revenue avec de savoureuses recettes de desserts. Qu’ils sont doués pour les desserts dans ce pays !!

Alors voilà, préparation d’une bakewell tart, dont j’ai trouvé la recette là.

Oui, alors, normalement il y a des amandes effilées dessus, mais je n’en avais pas sous la main.

C’est un délice cette tarte :

Après avoir fait la pâte de cette tarte, je fais traditionnellement une pâte brisée (oui je sais, ce n’est pas la recette de la bakewell tart, mais c’est là tout l’art de s’approprier les recettes !) j’ai récupéré les restes et préparé des mince pies que j’ai cuits pendant que je cuisais le fond de tarte :

Je ne vous donne pas de lien de recette car je rapporte tout simplement le mincemeat d’Angleterre, en pot :

J’étale mon reste de pâte, je découpe à l’emporte pièce et je fourre de mincemeat avant de passer au four 180° environ 30mn.

Pareil, c’est une tuerie ce truc !!!

Bonne journée à tous,

mardi c’est …

Biscuits.

Mon chéri mange, tous les matins, des mueslis. Cela fait 15 ans que je partage ces petits-déjeuners et 15 ans que j’achète les mêmes mueslis.

J’en ai toujours 4 paquets en stock, ou presque !

Mon chéri ne mange que ceux là:

Mais il n’aime pas les fonds de paquets. En général, il ouvre un autre paquet à la presque fin du précédent et mélange le tout. Mais à force, il y a beaucoup de mini miettes.

Je lui ai proposé de passer tout cela dans un gros chinois et de ne garder que les morceaux conséquents, le reste j’en fais mon affaire.

Je regarde sur le Net et constate qu’il est fréquent d’utiliser des muesli dans les recettes. j’en trouve une mais considère les proportions beaucoup trop généreuses. Je fais donc cette recette à mon goût.

1 bol de miettes de muesli, environ 200g de beurre (et non d’huile, beurk, beurk !), environ 100 g de sucre semoule, pas plus, les mueslis sont déjà sucrés. Puis un peu de farine pour malaxer avec les deux œufs. Voilà, voilà, en gros, proportions au pif 🙂

Après avoir mélangé les mueslis, le beurre et le sucre, laisser reposer. Puis reprendre en ajoutant les œufs la farine et une pointe d’amande amère.

Poser des petites quantités sur des feuilles en silicone et passer au four 180° pendant un quart d’heure.

Résultat krès, krès bon !!!!

Une fois froid, j’ai rangé tout cela dans la boite à biscuits, à mon grand désespoir j’ai été obligée d’en manger pour que tout rentre dedans, oups !!!

Idéal pour remplir un creux après l’effort du longe côte 😉

Bonne journée

aujourd’hui, Chandeleur

Eh bien voilà, c’est fait !

Même pas raté la toute première, mon culottage d’hier était finalement bien fait. Je manque encore d’assurance et mes crêpes restent épaisses, mais tellement bonnes. J’ai testé aussi les pancakes aux pommes, pas mal du tout.

C’est rapide à faire. J’ai fait une pâte qu’avec 300 g de farine de peur de me louper, je recommence demain ! Et, chance extra, comme j’opère à quatre pattes dans mon garage, mon mari, qui a aimé la dégustation, va m’installer un coin dédié quand notre pompe à chaleur sera en place et aura remplacé notre chaudière au fioul actuelle.

Youpiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!

Bonne Chandeleur à tous,

veille de Chandeleur

Je suis en train de réaliser un rêve …

Depuis bien, bien longtemps, je souhaite un billig de la marque Krampouz. Je traduis, pour les non initiés : billig (de la langue bretonne) = galétoire ronde pour faire des crêpes.

Pourquoi Krampouz, parce que c’est LA référence, allez voir ici.  Ah oui krampouz veut dire « crêpe » en langue bretonne.

Pourquoi cela est resté au stade de rêve, pour moi, tout simplement le prix…

Et, mardi dernier, à ma réunion de couturières, l’une d’entre elles m’a proposé de se défaire du billig de sa maman, décédée depuis un petit moment. Je n’ai pas hésité une seconde, j’ai sauté sur l’occasion en précisant que je tenais à lui payer of course. Sauf que cette personne bien généreuse me l’a donné !!! En plus à rampe à gaz, ce que je voulais et une Krampouz de chez Krampouz !!!!!

 

Ce matin, comme nous sommes allés dans un magasin de bricolage, j’ai acheté un tuyau pour le gaz, car celui en place était périmé depuis 1995. J’ai testé le raccord, mais vu l’état de la plaque (ben oui hein, l’a pas fonctionné depuis cette date au moins) mon mari a préféré la poncer.

J’ai donc refait le culottage de la plaque :

J’ai fait cela au garage car cela fumait a little bit. Maintenant elle a une surface comme vernis. J’ai hâte à demain pour tester les crêpes. Je sens que je vais en rater un certain nombre, mais ce n’est pas grave j’y arriverai !!! Et en plus je vais beaucoup m’amuser.

Bonne fin de journée

Tout comme Marie

Non, PAS COMME LA PUB, je hais la pub intempestive qui nous envahie et nous pollue notre environnement et notre intimité. (je crois que j’en casserais ma télé quand je vois arriver les multiples pubs de régime komjem)

Mais tout comme cette Marie là !!

Dans son blog créatif je pique un tas d’idées lumineuses.  J’achète mon porc à la ferme, en carton de 20 kg environ, avec des morceaux variés. Là, pourquoi, comment, je me suis retrouvée avec une quantité assez impressionnante de rôtis dans le même carton …

J’ai donc suivi les conseils de Marie pour réaliser un rôti de porc séché.

D’abord en lisant cet article là, qui m’a menée à cette page ici, et ensuite par là. C’est drôle car en suivant les conseils de Marie on visite une partie de son blog 😉

Étape par étape, après conservation dans le sel et le sucre, mon rôti a séjourné trois semaines dans le frigo, dans un super torchon ancien qui a dû en voir pas mal passer. J’allais régulièrement vérifier si tout se passait bien, pas d’humidité ou quoi que ce soit de pas bon.

Et tout à l’heure, la surprise :

La bête se présente bien ! Pour la débiter il me faut aiguiser le couteau :

Et ensuite découvrir le résultat :

Trop bien ! J’ai bien peur que le tout soit bien trop rapidement avalé car c’est fort bon 😉

Alors n’hésitez plus et allez suivre les conseils simplissimes avec un résultat assuré, chez Marie.

Bonne journée

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :