La « petite » cuisine d’aujourd’hui

Avez vous cela dans vos tiroirs de cuisine ?

Non ?

Quelle horreur ! C’est un comble, vous qui savez si bien cuisiner.

Un « petit » peu d’ironie dans ma façon de m’exprimer ? Oh si peu !

Je regarde, euh pardon, je regardais avec gourmandise les émissions de cuisine. Eh oui, j’emploie l’imparfait. J’en suis dorénavant dégoûtée. Tout est devenu « petit » : une « petite » vinaigrette, une « petite » mousse de …, un « petit » espumas, un « petit » consommé, une « petite » cassolette, une « petite » pincée, etc.

Franchement ras le bol, je ne regarde plus ces émissions décrivant la cuisine française créée à la pince à épiler pour attraper un « petit » brin de …, un « petit » pois (un seul bien entendu), un « petit » pétale de …

Quand on voit arriver une coquille Saint-Jacques, c’est un pied de coquille, découpé en innombrables tranches fines et cela vous remplit une assiette, grande l’assiette. C’est très beau à regarder, un magnifique chef d’œuvre, certainement excellent au goût, mais il paraît invraisemblable d’en approcher ne serait-ce qu’une dent de la fourchette qui va ruiner tout le décor 😦  Par contre la pincée de sel de la note de fin est plutôt à l’opposé du « petit », le porte-feuille, à l’instar du « petit » mille-feuille, doit lui, être copieusement garni.

Par ailleurs j’adore ces émissions de la cuisine du terroir, finalement la vraie cuisine française, bien copieuse, bien savoureuse, bien alléchante. Oh c’est sûr, c’est très beau à regarder ces « grandes » assiettes avec des « petits » riens dedans. La vue est nourrie, l’odorat est satisfait, le goût s’emballe mais l’estomac reste sur sa « faim » !

Mais elles se font rares ces très bonnes émissions bien sympathiques. Place à la pince à épiler …

Sur ce , je m’en vais déguster ma plantureuse salade mixte !!!!!

Bonne journée et surtout bon appétit 😉

crédule

Si j’entends des bons plans, je prends immédiatement. C’est un gros défaut. En fait, je me jette, tête baissée, sur toute « bonne » proposition.

Voici la dernière : trouvée sur Pinterest, une recette miracle pour faire les carreaux.

Pensez si je prends. J’ai tout essayé pour les carreaux, le vinaigre, l’alcool, le papier journal, la fibre micromachin, la vapeur (pas si mal la vapeur, mais faut sortir la machine, la brancher, attendre que ça chauffe etc.), et j’en passe.

Les carreaux propres c’est mon plaisir, mais malheureusement j’ai toujours des traces et là je râle. Donc là, je découvre LA recette pour ne plus avoir de traces. Je fonce, comme toujours et je fais TOUTES les fenêtres de la maison, c’est dire si je prends du plaisir.

Voici le mélange : (je ne vous précise pas les proportions, vous verrez que cela n’est pas nécessaire !)

  1. vinaigre blanc
  2. alcool à brûler
  3. eau
  4. amidon de maïs (sous son appellation publicitaire commençant par Maï…)

Et le plus de l’amidon de maïs, tenez vous bien, pour ôter les traces. Trop génial ! Sauf ce qui l’est moins, c’est que notre maison est exposé au soleil pratiquement sur toutes les faces et là sa coince car voici le résultat :

Joli non ?

Alors mes amis, oubliez ce que je viens de proposer et pour moi, reprendre un chiffon bien imbibé d’eau (tout court) et je recommence le tout 😦

Bonne journée

ailleurs

En ce moment je ne publie pas grand chose, car chaque année, à pareille époque, je rafraîchis l’intérieur de la maison de vacances donnée en locations saisonnières. Je m’adonne donc à la peinture, une troisième couche sur l’ancien lambris de la salle de séjour. L’année dernière je l’avais peint en blanc, mais ma peinture était de piètre qualité et je savais que je devais m’y recoller. Nous avons acheté de la peinture, à l’huile cette fois, et non à l’eau, en Grande-Bretagne, peinture qui, va comprendre pourquoi, est nettement moins chère qu’en France là-bas ! Bien occupée à passer dans les rainures innombrables de cette surface à repeindre (lambris oblige) je ne séjourne pas longtemps sur place, je n’y allume pas le chauffage. Il me faut alors plusieurs allers-retours. Je devrais finir les murs la prochaine fois, après en avoir terminé avec le plafond, mais je m’aperçois que les portes sont, de part la blancheur immaculée des murs, bonnes aussi à reprendre ….

Entre deux coups de pinceau je m’octroie aussi des pauses agréables. J’y étais ce mardi et la douceur et le soleil du jour m’ont fait flâner à la Mer Blanche, lieu incontournable pour rêver, que je n’avais pas visité depuis mon adolescence. Et c’est tout près de chez moi !!! C’est normal me direz vous ! Je n’ai pu m’empêcher de prendre des photos avec mon téléphone qui commence à fatiguer, mais je n’avais que cela sous la main 😦

la mer blanche

C’est un endroit particulier, car la mer n’y rentre qu’à marrée haute, en fait celle-ci se trouve derrière la barre de dune sur la gauche de la photo.

la mer blanche

Un papa accompagné de ses deux petits pelletait dans la vase et je me disais qu’avec mes petits-enfants, hors saison, j’y reviendrai crocheter la bestiole avec le plus grand plaisir.

Et puis j’étais passée par le super-marché du coin pour y acheter un collier anti-puces à Mimolette et comme nous étions le jour de la Saint Valentin, j’ai reçu une rose au passage en caisse. Ne sachant qu’en faire je l’ai calée dans mon auto :

la mer blanche

Aujourd’hui elle s’épanouit dans mon salon et je suis étonnée de sa qualité 🙂

Vous aurez compris que j’ai passé cette journée vouée à l’amour bien loin de ma tendre moitié que j’ai retrouvée en soirée 🙂

Bonne journée à tous,

bec

lundi à Concarneau

J’ai passé mon début de semaine en Finistère. Ma fille partant pour son travail je suis allée seconder son mari pour les petits. Comme le temps était très froid je n’ai pas voulu me munir de mon pot de peinture pour continuer mes travaux de rafraîchissement dans la maison de vacances et en plus je ne suis restée que deux nuits là-bas, donc une journée pleine.

Ce lundi était particulièrement radieux et je décidai, dans l’après-midi, de me promener au bord de l’eau avec le chien de mes enfants. En fait j’avais une carte à poster et je suis allée jusqu’à la poste annexe qui, depuis le 23 janvier, est fermée le lundi. Face koad !!! Mais j’avais le temps puisque je ne récupérais ma petite qu’en fin de journée. Je pris le bac au Passage, pour la Ville Close et me dirigeai vers la poste centrale. Retour avec mon toutou qui a découvert un autre trajet pour le centre ville !!!

De retour, j’ai musardé par la côte, c’était grandiose, une mer d’huile, un temps radieux, moi qui étais particulièrement bien couverte, j’en ai même transpiré tellement il faisait bon.

baie de Concarneau

En soirée, comme les jours rallongent, je suis aussi allée chercher mon petit bout à pied avec la poussette. Trop bien !

Bonne journée

bec

Décor de chambre

Je suis incurable, et vue la dizaine que je viens de prendre c’est complètement fichu mes braves amis !!!

Ma douce moitié a terminé le décor de la chambre d’amis, pour sa partie. Me restait à y mettre ma touche en confectionnant le décor de fenêtre et trouver des lampes de chevet. J’avais déjà repeint des chevets en pin brut, récupérer du gîte que mon mari a vendu et que nous avions donc vidé ainsi qu’une table basse sortie toute seule de ma voiture, donc abîmée par sa réception brutale sur le bitume de notre entrée de jardin et qui est devenue un bout de lit pour cette chambre. Je vous la remontre :

bout de lit

A ce moment là, on cachait le sol en béton par ce que l’on avait sous la main 😉

J’avais un joli budget déco, et comptais flâner dans les magasins de tissus pour la partie rideaux. Sauf que j’avais en tête, aussi, les housses de couettes en lin que ma maman avait délaissées et donc données à sa fille. Comme nous n’avons pas besoin d’occulter cette fenêtre, il y a des volets, je me suis arrêtée sur un décor de fenêtre. Mon chéri et moi ayant craqué sur un papier peint « tricot irlandais » pour un pan de mur, je décidai de créer un décor façon cosy anglais. Cela ne se fait plus les cantonnières, mais moi j’ai eu envie d’en refaire !!!

Voilà une récupe qui ne m’a pas coûté cher :

décor de fenêtre

Voici en plus large :

décor de fenêtre

Je ne me suis pas beaucoup cassé la tête j’ai simplement monté un ruban fronceur et sur les pans et sur la cantonnière.

Pour en revenir aux chevets, que l’on discerne sur la première photo du bout de lit, je voulais y poser des lampes qui correspondraient au décor de la nouvelle chambre. Là aussi, budget ouvert et finalement, avec la quantité de lampes de chevets récupérées de nos 8 chambres de ce gîte vendu, cela m’énervais d’aller, encore, en acheter. Alors, essai de changement, sur les lampes que l’on voit d’ailleurs toujours sur cette première photo et qui étaient d’un bleu ne correspondant pas du tout à ce que je voulais.

Je m’arme de la peinture qui reste des chevets et du bout de lit et hop, hop, hop on y va :

abat-jour

Après trois couches de peinture le résultat me convient bien. Oui mais ….

Les abats-jour, qu’en faire. Eh bien pareil, les relooker. Et là, j’ai eu envie d’utiliser, le tissu du bout de lit qui a servi également au biais qui finit les rideaux et la cantonnière.

Donc, abat-jour de base, plus tissu, plus colle en bombe et ….

abat-jour

abat-jour

lampe de chevet

Encore de la récupe et des économies.

Ma foi l’ensemble me plaît bien :

chevet

Encore un petit bout de la maison remis en état. Il y a encore à faire et de quoi s’occuper mon mari et moi-même 😉

Bon week-end à vous tous.

bec

un an de plus et le défi d’une robe chasuble partie 1)

Ma petite-fille Louise va fêter ses 3 ans le 9 prochain. C’est dire si je suis en avance pour lui préparer un cadeau.

En fait, j’ai décidé de partager ces préparatifs avec vous et vous propose de coudre ensemble. La date butoir sera le 31 janvier prochain.

Les temps sont plutôt froids et j’envisage de confectionner une robe chasuble un peu épaisse à ma toute jolie minette. J’ai trouvé un joli modèle dont le patron, en tailles de 2 à 4 ans est disponible gratuitement à imprimer.

C’est ce modèle :

robe-chasuble

Le modèle pis en photo est visible sur ce blog :

http://isewyousew.blogspot.fr/2014/07/retro-reproduction-dress-corduroy.html

Les explications du pas à pas sont visibles sur ce site :

http://isewyousew.blogspot.fr/2014/07/retro-reproduction-dress-free-pattern.html

et le patron de la robe et de la poche sont téléchargeables là :

https://drive.google.com/drive/folders/0B5ncn42E0-nSdkpOY3AyVm83azA

Si vous me suivez, et que vous souhaitez partager votre modèle, je me ferai un plaisir de le présenter ici et un vote sera proposé pour choisir la robe préférée. Il n’y a rien à gagner sauf le droit de se faire plaisir à coudre pour ses enfants et petits-enfants !!

Je prends les inscriptions et reviendrai noter le nom des participantes au fur et à mesure.

Bonne journée et à bientôt

bec

 

 

1er janvier

dsc_3239

Très belle année créative à tous

becassine_marylin1

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :