haut les cœurs

Un projet ! En ce moment je traîne un peu la patte pour monter dans mon atelier-grenier. OK, j’ai une série de cabas à broder pour participer à la réunion anniversaire de mes parents, c’est en cours (en espérant que cela puisse avoir lieu car, pour l’instant, le programme des festivités est un peu compromis).

Je disais : un projet !

Pour cela, je déballe :

J’avais montré, il y a de cela pas mal de temps, de superbes boucles d’oreilles que j’avais confectionnées :

boucles d’oreilles

Minimalistes ??? … Euh, oui, je l’admets !

Alors je me suis reprise en mains et repris ces boucles d’oreilles afin de les transformer, c’est bien pour cela que j’ai déballé mon fouillis. Je savais pertinemment que j’avais tout en magasin pour sublimer ces merveilleux cœurs en nacre d’un si bon ton bleuté 🙂

Et voilà :

Un peu mieux, non ?

Comme j’ai d’autres coeurs nacrés, mais pas bleus, je vais certainement continuer le délire. Pour la petite histoire mon mari a trouvé que c’était devenu pas mal important … for me to translate, of course …

Bon début de semaine à tous

Publicité

couronnée !

Cela fait déjà plus d’un an que nous étions en famille à Campbridge en octobre 2019. Depuis, nos voyages outre-Manche ne sont plus au programme et nous ne pouvons prévoir quand nous irons rejoindre la famille la prochaine fois. C’est lors de ce dernier séjour que nous avons visité un joli hameau où une fête des vieux métiers avait eu lieu et où j’avais ramassé à même le sol des branches d’osier laissées en place. Je les avais roulées et rapportées ainsi, elles prenaient moins de longueur. Elles avaient, dès lors, déjà une forme de couronne.

Je m’étais dit qu’un jour j’en ferais quelque chose, ce jour est arrivé.

Réunion du nécessaire à la mise en forme du projet, et encore, tout n’est pas sorti !

Il y avait trois couronnes au total, je me suis attaquée à la plus grande.

En farfouillant dans mes accessoires j’ai ressorti des paquets de feuilles d’érable en papier que nous avions rapportés d’un dollorama au Québec, cela devait être en 2006, je pense ou peut-être 2007.

Voilà le résultat :

Un mélange de fleurs de mon stock d’accessoires de mariées, des perles, des pommes de pins du bord de route près de chez nous, des babioles récupérées, des rubans …

J’ai montré à ma moitié qui a validé, une punaise et hop en place dans la partie accès à nos chambres d’amis :

Tout étant blanc cela me donne un point coloré assez sympa :

Il y a encore les deux autres à habiller, je vais y penser et essayer de donner un autre aspect et d’autres couleurs.

Bonne soirée,

pour l’étape 3 …

C’est le millième article de ce blog, pas fait exprès !

Il faudra attendre encore un peu. Je n’ai pas terminé, et mon mari doit m’aider. Car … oui Laurence, ce sera un lit superposé pour poupées, félicitations pour ton imagination. Tu es la seule à avoir exactement nommé l’objet terminé (tu me contactes par le biais de la page « contact » pour me donner ton adresse s’il te plaît pour que je t’expédie ton lot). Je me suis vraiment amusée à vous lire avec toutes vos idées géniales, merci à vous toutes pour votre participation.

Ce sera le cadeau de Noël de ma petite-fille. J’ai trouvé l’idée sur une revue, la même où j’avais trouvé l’idée de la cape et chapka que j’ai déjà réalisées pour mes petits loups. C’est cette image là qui m’a intéressée :

Et puis, j’ai délaissé mon projet car hier, passage de ma fille et ses enfants par la maison (pour une journée) et donc … couture de 8 masques dans l’urgence pour la rentrée de lundi de ma petiote en CP. Pauvre minette, elle doit déjà apprendre à mettre ce masque en place, ce n’est pas simple pour eux et ensuite supporter ce truc toute la journée, pas gagné pour ces tout jeunes.

Aujourd’hui, alors que j’avais repris un ouvrage de tricot délaissé depuis ouhhhhhhhh …je l’ai enfin terminé. C’est très de saison 🙂

Ce débardeur est tricoté avec une laine Angélina, collection Ligne Noire, 80% acrylique, 10% mohair, 10% laine. Et c’est un modèle Drops Design.

Je n’ai pas placé les perles au même endroit, c’est ma touche personnelle :

En attendant de revenir à mon projet de cadeau de Noël, j’ai commencé un autre tricot. Suite à venir ultérieurement !!

Bonne soirée et bon dimanche

Vous vouliez savoir, eh bien voilà …

Ce matin, encore 6 tomates farcies, et cet aprem je vais cuisiner de la fondue de tomates. J’appelle cela comme ça, car ce n’est pas du coulis, ce n’est pas de la purée, c’est « maison » quoi !!! Finalement cela sent bon l’oignon rissolé, l’ail, le thym, le laurier, par ces temps qui se rafraîchissent c’est sympa.

Nous parlions de mon projet « collant » …

Juste après le déjeuner, et alors que le centre du projet était également en train de finir de coller, je me suis hissée dans mon grenier dans l’intention de terminer avant de retourner en cuisine.

Voilà :

Il me restait juste à rajouter quelques rubans au dessous et enguirlander le centre.

Pour ce motif central j’ai récupéré une pomme de pin que j’avais rehaussée de peinture blanche dans l’intention d’en faire quelque chose, il y a déjà plusieurs années …

Ce qui m’a inspirée c’est le modèle sur ce blog, dont j’ai traduit le tuto avec Google. Très bizarrement en espagnol cela marche bien la traduction, avec le portugais c’est une autre paire de manches. Est-ce la façon d’écrire de l’auteur ? C’est peut-être cela car j’ai souvent réalisé que des écrits bien tournés sont mieux traduits que ceux en langage plus approximatif, cela étant pour la langue anglaise à laquelle j’ai assez souvent affaire de mille manières suivant de qui provient l’écrit de la famille de mon mari.

Pour coller les différentes parties, j’ai utilisé de la colle blanche. Je ne dois pas avoir la colle qu’il faut avec mon pistolet à colle car rien ne tient. Pour l’entourage de perles, je l’ai cousu autour de chaque cœur.

Donc, si vous voulez faire cette jolie couronne, surtout ne vous en privez pas, c’est simple et le résultat est assez chouette. Là, pour le contour des cœurs, j’ai utilisé de la chaine de perles dorées qui sert de déco de Noël. Évidemment cela ouvre une foison de possibilités de customisation.

Bonne journée,

pochettes en nombre !

Un modèle que j’aime bien, plus long à réaliser mais que du plaisir, décliné de différentes façons.

Mélange des genres, avec trois tissus différents, un taffetas, un imprimé coton et un vichy, une dentelle d’antan et des boutons sur le thème mer.

La doublure rappelle les anses

Les pochettes sont posées différemment dans le rangement

Un autre genre, velours côtelé et imprimés en coton

Avec la fonction broderie du ruban de parementage, une colonie de chatons !

Une doublure de pochettes rappelant la couleur dominante

Et des pompons pour la finition

Et la dernière de cette mini série, coton imprimé, damassé de coton et biais confectionné dans un drap uni

Un autre essai de broderie en soutache, là un troupeau de moutons 🙂

Petit ruban de finition des fermetures à glissière, et des pompons pour rappeler la laine du mouton !

Sans oublier les pressions qui permettent de désolidariser chaque pochette du reste et le tuto en PDF à trouver là 4 pochettes en une.

Voilà, voilà !!!

Bonne soirée

une nouvelle technique

Dès que je vois quelque chose qui me paraît plaisant sur Internet, je me lance tête baissée. Je me renseigne un peu, pas trop, juste de quoi un peu plus titiller ma curiosité. Je file chez mon marchand chinois en ligne et j’achète ce qu’il me faut que je n’ai pas, c’est-à-dire pas grand chose. Je ne sais toujours pas comment m’y prendre, mais sûre de moi, les activités manuelles ne me résistant pas longtemps et me disant que je ne suis pas plus bête qu’une autre (on n’est jamais mieux servie que par soi-même) je commence.

Ah oui, mais par quoi ?

Déjà essayer de voir comment cela fonctionne, donc vidéos Youtube, il y a toujours ce qu’il faut sur n’importe quel sujet. Bon là, j’ai vu cette nouvelle activité sur le réseau social russe, donc vidéo en … russe. Je coupe le son et regarde. J’ai toujours beaucoup appris et je sais refaire la gestuelle que je m’approprie.

Puis de là, je vais me renseigner sur quelques blogs. Ah oui, bon …. il me faut télécharger un logiciel. Qu’à cela ne tienne c’est immédiatement fait. Logiciel gratuit.

De là, reproduire le modèle que je veux créer sur le logiciel que je ne connais pas, of course. Pas grave, l’informatique ne me résiste pas longtemps, moi qui ai commencé à travailler sur un ordinateur alors que Windows n’existait pas.

Une fois fait, mon ordinateur plante, pas de sauvegarde, donc … On recommence ! Ça c’est le moment où on s’arrache les cheveux !!

Cela me donne :

Puis après lecture du résultat. Euh, on fait comment cela ne correspond à rien ? Donc refarfouillage sur la toile pour enfin trouver une gentille dame sur un blog qui explique qu’il faut commencer par la bas de la dernière ligne de droite, remonter etc., et que chaque couleur suivie du chiffre placé à côté, donc 1, ou 2 ou voire plus donne le nombre de perles de cette couleur.

Inutile de dire que j’ai, évidemment, commencé par un modèle compliqué, ça c’est tout moi !!

Bien !

J’enfile donc mes perles, suivant le schéma.

Puis je me lance. Et là, ça se corse. J’ai eu beau regarder la vidéo, il me manquait un élément. Comme je réfléchis, un peu, je comprends, avec l’aide d’une autre vidéo, en anglais cette fois-ci, que le placement des perles est hyper important, ne pas crocheter n’importe comment. J’ai passé la soirée à défaire et le lendemain matin, alors que j’étais bien montée, j’ai encore tout repris de zéro.

Finalement j’ai compris et une fois commencé, c’est du velours :

J’ai malgré tout un défaut, je tricote et crochète serré et là, eh ben, c’est un peu trop serré, pas très souple et normalement je dois placer un bracelet rigide à l’intérieur, je sens que je vais encore bien rigoler 😉

Il y a des loupés dans le motifs, un peu d’indulgence it’s just the first one !!

Bonne journée

week-end créatif

Hier j’ai profité du temps agréable et je me suis installée sur la terrasse avec ma caisse de perles. Mon but étant de fabriquer des boucles d’oreilles.

Le vent m’a fait valser quelques pochettes, perles, etc … En dehors de cela j’ai beaucoup apprécié cette activité en plein air.

Ensuite je suis allée accrocher mes créations sur la glace que j’avais préparée à cet effet :

Aujourd’hui il faisait plus de vent et de toute façon il me fallait utiliser pas mal de matériel dans l’occupation que je m’étais programmée.

Je suis montée dans mon grenier où il commence à faire chaud, cela promet …

Avec des bobines de fils en bois, récupérées auprès d’une participante à l’association à laquelle j’adhère, je me suis amusée à créer des pique-aiguilles, de toutes tailles :

Elles sont belles, à mes yeux, ces bobines d’antan. J’ai préservé les étiquettes originales :

Après, je me suis lancée dans la transformation de la dernière poupée Tilda que j’avais comme projet de relooker. Mais pour cela ce sera visite sur mon autre blog dédié, le lien est sur la page « le coin des poupées » que vous trouverez dans le menu sous le titre de ce blog.

Bonne fin de week-end,

une âme de petite fille

J’ai beaucoup joué à la poupée enfant. J’avais une poupée « Bella », je l’avais appelée Gwenola.  Je l’ai toujours, rangée dans un placard.

Mais je n’ai pas dû jouer assez, car je continue à m’amuser avec les poupées. Maintenant je les fabrique 😉

Les lectrices qui me suivent depuis bien longtemps ont vu passer ces ratés en porcelaine froide :

J’avais, à cette époque, l’illusion de pouvoir faire des visages avec des formes. En fait c’était bien horrible.  La porteuse de fraises, tellement ratée, également dans les proportions, est carrément passée à la poubelle 😉

Les deux autres je les ai étêtées, sans complexe !! Et une autre, en robe marine, que je n’avais même pas prise en photo.

Et puisque je suis dans le changement, je suis revenue à mes premières amours et j’utilise de nouveau de la colle d’une marque très connue. C’est fou comme elle est facile à utiliser. J’étais passée à la colle italienne pour une histoire de prix, mais maintenant la colle française se trouve à un prix vraiment très correct quand on tombe sur les promotions, ce dont j’ai profité dernièrement.

Revenons à mes poupettes.

La rouge et la bleue sont devenues ces deux là :

De plus près et un peu moins floues, quoique :

Et celle en robe marine que je n’avais pas photographiée avant :

Et puisque j’y étais et que j’ai retrouvé une sphère en plastique transparent, ni une ni deux, je recommence sur le même sujet, avec, là encore une tête en porcelaine froide :

J’aurais pu la poser sur un socle en bois, mais j’ai préféré la proposer suspendue :

Celle-ci est customisée avec des accessoires de mon ancien commerce de robes de mariées 😉

Bonne journée et à plus pour autre chose

 

pour l’été prochain

Nous sommes bientôt au printemps,  l’été n’est pas loin !

Cela me fait penser à l’une de mes amies qui tous les ans nous sort :

Oh oui, tu te rends compte, c’est déjà Pâques, bientôt le printemps, allez hop on rentre dans l’été, la Toussaint s’enchaîne et crac c’est Noël ! »

Bon, elle nous fait un raccourci extrêmement compressé 🙂

Le temps passe vite malgré tout, n’est-ce pas !

Pour en revenir à l’objet de cet article, j’ai vu ce modèle sur Pinterest avec un tuto à l’appui et j’ai eu fort envie de le tester, voici ce que cela donne :

Petit sac tout léger, juste doublé d’une toile et fermé par une fermeture à glissière. J’ai utilisé une pelote de laine de 200g avec des dégradés de couleurs achetée chez Action.

Après j’ai accessoirisé comme d’hab

des petites perles et un bouton de ce côté là et une babiole couleur plage locale suspendue à un ruban de l’autre :

Le tuto est là

 

Bonne soirée

 

 

 

les dernières créations

Des petits personnages :

Une tête en porcelaine froide, de la laine, des rubans de toutes sortes, de la dentelle et du tissu brodé, des fleurettes et un bocal pour créer le tout :

un cache nez en tricot pour clore la liste 🙂

Pour celle-ci un manchon clouté d’un cœur :

rubans et laine pour agrémenter la tête en porcelaine froide :

Là, un ruban de ficelle détaillé en lanières :

Une fleur, de la laine, des rubans et voilà :

Bonne soirée

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :