la vie en jaune

Ce sac (déjà présenté là), facile à réaliser, me plaît beaucoup de par ses proportions. Alors quand on aime on ne compte pas …

J’avais acheté un coupon de faux cuir et je ne savais pas trop quoi en faire. Eh bien j’ai trouvé. Après un sac jaune, j’ai fait … un sac jaune !

Et, bien entendu, j’ai accroché mes bidouilles préférées :

Cette fois-ci j’ai cousu deux petites poches sur la doublure à l’intérieur, plus de rangement ne gêne pas !!

Et puis, pour faire plaisir à une amie qui souhaite faire un petit cadeau brodé j’ai préparé cette pochette avec les bouts de tissus qu’elle m’avait confiés :

Bonne soirée à tous,

mais où sont mes aiguilles n° … ????

En ce moment, j’ai beaucoup, beaucoup d’occupations. C’est pour cela que je ne passe pas beaucoup par ici. Par contre il faut aussi penser aux amies et ne pas oublier leur anniversaire. Là, il me faut me taper sur les doigts, bref …

Une de mes bonnes copines tricote de temps en temps. Mais pas avec des aiguilles à tricoter en bambou. C’est un confort que j’ai découvert il n’y a pas si longtemps que cela et je ne reviendrai  plus aux aiguilles en métal (sans parler des aiguilles en plastique, beurk, beurk !)

Donc un petit tour par Ebay pour ne pas payer un lot d’aiguilles à un prix même pas imaginable, attendre que le paquet arrive, car c’est un peu long venant de l’étranger, et évidemment la date de l’anniversaire de la copine est passée.

Bon, puisque je suis en retard, autant peaufiner le cadeau.

Je prends les dimensions des aiguilles, largeur, hauteur :

je prépare le tout et crée des emplacements pour chaque paire (de plus en plus grands) :

Je finis avec un biais et ensache les aiguilles :

Avec un lien créé avec le biais j’enroule le tout et hop, c’est rangé :

Un papier cadeau dessus et roule ma poule je vais l’offrir.

A vos tricots 😉

Bonne journée

le temps des mamans

Avant de penser « fête des mères » je me suis penchée sur une activité prévue depuis …. ouh …..

Je fais de jolies housses à mes machines mais j’avais snobé ma surfileuse-raseuse. La housse plastique d’origine ayant quelque peu vécu, (j’ai dû acheté la machine en 1995), je me sentais a little bit honteuse de la laisser ainsi. Pas vraiment le temps d’en refaire une autre, mais malgré tout, ma machine se trouvant sous une fenêtre de toit, le soleil est néfaste pour les bobines de fil. Puisque j’étais en train de coudre des sacs, j’ai attrapé un morceau de drap et hop, hop, hop :

C’est quand même mieux, et réversible si je me lasse du bleu, je verrai, à ce moment là, la vie en jaune !

Et pour les mamans alors ?

J’ai teint du drap en gris et je voulais voir ce que cela donnait avec une broderie. Je suis assez contente de cette couleur finalement :

Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille … je vais en profiter, demain, d’aller faire un tour de jardinage dans le Finistère en espérant que la terre soit moins dure pour pouvoir désherber et engrainer de petites fleurs ma rocaille. Je rentrerai dimanche pour constater l’état de poussière de notre chez nous après les travaux engagés :

Une petite couche de poussière pour protéger la maison !!

Bonne journée

robe légère

Un joli coupon de tissu très léger et dans les tons que j’aime (!!!) attendait bien sagement que je le débite. J’avais prévu de m’en faire une robe et, après avoir commandé une revue pour un tout autre modèle trouvé sur un blog, j’ai craqué pour la robe « Tulipe » du magazine Passion Couture Créative N°12.

Je reporte le patron en choisissant une grande taille, d’ailleurs la plus grande, soit du 46 (oh my God !), car j’ai vérifié les données proposées et voyant sur la photo, la jeune femme mince qui la portait et sur laquelle le tissu tirait de partout, j’ai pensé, à très juste titre, que les tailles étaient petites. Pour être petites, elles le sont !!!!

Alors voici ce que cela donne :

Des pinces par ci :

Des pinces par là :

Si les rayures concordent je peux vous avouer que c’est une sacrée chance !!!! En coupant le tissu je me suis dit que ce serait une catastrophe car rien ne coïnciderait et puis finalement …. La chance sourit aux innocents 🙂 Vous aurez compris le sens que je donne au mot « innocent » !!!

Robe très légère à porter aux beaux jours :

J’ai coupé la photo pour ne pas vous dévoiler mes très jolies chaussettes !!!

 

Bonne journée,

et maintenant une robe

Pendant deux jours entiers, je suis restée le derrière calé dans mon canapé, à faire surchauffer mes aiguilles à tricoter. Un pull, promis dans un délai non défini, était attendu, pas celui que je tricotais, mais le modèle à copier, pour réchauffer le corps de son propriétaire par ces soirées hivernales ! Quelque chose vous choque dans ce que je viens d’écrire ? Ah bon ! Certes aujourd’hui c’est la fête de mon numéro deux mais les températures sont réellement hivernales pour les bretons.

Donc j’ai tricoté, tricoté, tricoté, d’ailleurs j’ai encore le montage du col à terminer et les boutons à coudre, et je pars tout à l’heure dans le Finistère pour le livrer.

Et pendant ce temps je ne suis pas venue vous montrer ma dernière couture.

Ceci :

Robe modèle « Béa » de la Maison Victor. Toujours une manche montage raglan. Là je ne vous la montre pas portée parce que je n’ai pas la tenue qui correspond et je pense que vous présenter mon corps sublime avec des soquettes aux chevilles ferait un peu désordre !

Mais je vous présente ce modèle qui comporte des poches :

J’ai utilisé un vieux drap. Celui-ci, j’ai commencé à le teindre avec une dose de teinture noire et puis, comme j’avais mis deux draps dans le tambour, j’ai trouvé qu’il n’y avait pas assez de teinture, donc j’ai rajouté du marron glacé et cela m’a donné une couleur jean entre le bleu et le gris. Parfait pour du vêtement n’est il pas ?

Voilà, voilà, je retourne à mon tricot.

Bonne journée

une veste

Dans mes projets d’essais de couture pour des vêtements, j’ai tenté le modèle Thelma de La Maison Victor.

J’aime bien ce montage raglan pour la manche et le dos et le devant cousus en plusieurs morceaux donnent un cachet plus fini du tout :

Pareil, le fait d’ajouter des poches est une bonne idée, mon petit mouchoir trouvera sa place !

J’ai coupé ce modèle dans un drap de lainage de coloris caramel, assez chaud pour ce printemps frais 😉

Bonne journée,

tablierssssssssssssssss

Une série bien sympathique à réaliser : des tabliers miniatures pour enfants de 5-6 ans. Pour une fête des plantes locales j’ai cousu quelques tabliers qui vont servir à compléter les paniers de plants.

Pour cela j’ai utilisé un patron trouvé sur Pinterest. Et puis j’ai un peu réfléchi et comme il me fallait 10 exemplaires je ne me voyais pas préparer et couper du biais en quantité impressionnante. J’ai donc décidé de faire un tablier double face qui ne nécessitait pas une finition avec un biais.

J’ai attrapé une housse de couette déclassée et j’ai coupé mon patron dedans, j’avais ainsi, d’un coup de ciseaux, le dessus et le dessous de mon tablier.

Puis pour usiner plus organisé, j’ai préparé d’abord tous les tours de coups et les liens, puis épingler tous ces bouts sur une des faces du tablier :

 

Placé dessus tous les autres morceaux de tissu

Et piquer tout cela sous la machine industrielle. J’ai retourné mes tabliers et surpiqué tout autour.

Et voilà d’un côté :

de l’autre

Aujourd’hui je m’attaque à un décor de fenêtre.

Bonne journée

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :