ces derniers temps

Le temps passant en saison hivernale, donc plutôt humide et venté, je reste confinée dans mon grenier. De plus la période de confection d’articles de fête s’annonçant, mes doigts encore à peu près agiles s’activent.

J’ai continué dans la création de poupées et fait un autre elfe :

Celui-ci a la robe un peu plus évasée que le rouge cousu en tout premier. Je ne l’ai plus d’ailleurs ce rouge, il est parti en futur cadeau pour la petite-fille d’une copine de couture.

Toujours dans l’optique « Noël », j’ai cousu quelques décorations à suspendre :

Simples à réaliser, il faut un gabarit en forme de cercle, un gabarit en forme de cœur et une plaque à bouton à recouvrir. Après ce sont des accessoires à volonté, ruban, grelot, application, …

La semaine dernière il s’est mis à faire froid et je me les gelais dans le grenier. Je suis donc descendue pour tester mes nouveaux joujoux achetés en ligne au chaud dans le séjour :

Des aiguilles pour faire cela en laine à feutrer :

Soyez très indulgents c’est « the first one » !! J’ai commencé un autre sujet, qui, je l’espère, aura meilleure mine, d’ailleurs je manipule déjà avec plus de compréhension.

Par contre, hier, il faisait très humide, donc plutôt doux, je suis remontée dans le grenier faire la commande de stores bateau de ma fille numéro deux :

Sauf que …

Une fois les trois stores terminés, je les repasse, of course, pour qu’ils soient bien présentables. Et là, oh l’horreur :

J’ai cousu le plus long avec la motif la tête en bas 😦 J’avais tout bien préparé pour ne surtout pas me tromper de sens …

Grrrrrrrrrrrr ! Le découd-vite est bien utile dans ce cas là, une demi-heure après il était dans le bon sens, ouf !

Aujourd’hui, occupation ultra rigolote, je vais attaquer mon repassage !!

Bon dimanche à tous,

Publicités

Elfe, gnome, farfadet, lutin ….

Et pourquoi pas plutôt korrigan ? Bretagne oblige 😉

C’est aussi la saison qui m’incite à changer de sujet.

Alors voici mes poupées changeant de look catégoriquement :

Commencé hier lors de mon après-midi couture en réunion, j’ai beaucoup rêvé cette nuit à mon projet. Un bon rhume m’éveillant trop souvent, je ne savais comment m’y prendre pour réaliser le turlututu chapeau pointu. Ce matin je me suis armée de mon clavier et cherché un patron. J’en ai trouvé un mais il m’a fallu beaucoup le tester sur des bouts de tissu pour trouver la taille et la forme que je souhaitais. Finalement j’ai créé mon propre patron. La même chose pour les souliers. J’ai beaucoup retouché le patron de départ pour l’adapter à la taille des pieds de mes poupées.

Je n’ai pas pu résister à placer un grelot en haut du bonnet !!!

Quelques petits accessoires de rubans, pompons et ourson pour parfaire la toilette.

Une fois fini, ce korrigan a permis à mon petit établi de 1m50 par 3m50 d’être plein de marchandises diverses. Entre boites de fils, tissus, pistolet à colle, fabrique à pompons, boite de ruban, ciseaux, aiguilles, papiers, etc., j’en perds ce dont j’ai besoin sur le moment !!!

Après, il faut tout ranger …

Bonne soirée

in the box

Mon mari est en train de changer la porte du garage. La nouvelle porte a été livrée vendredi dernier. Vous me direz, mais pourquoi donc nous parler de cela ?

Tout simplement parce que j’ai récupéré les cartons d’emballage de cette porte de garage, que j’ai retravaillés, pour pouvoir y présenter mes poupées pour les vendre plus facilement :

Je me suis bien amusée à découper tout cela 😉

J’ai quasiment vendu toutes mes Tilda à ma dernière exposition sauf ces deux-ci :

Poulette

Je vais peut-être continuer les Tilda, car visiblement il y a plus d’emballement pour ces modèles.

Bonne journée

 

blondinette

La petite dernière qui a vu le jour tout à l’heure :

Et qui va jouer les grandes :

En exposition à Plescop demain dimanche :

Alors rendez-vous ici :

Bon week-end

coudre une poupée en tissu, les accessoires

Maintenant qu’on sait monter le corps, il faut accessoiriser. Sachant qu’il ne faut pas toujours se précipiter à coudre les membres au corps. Souvent il faut penser à enfiler une culotte avant d’attacher les jambes, ou habiller le haut du corps et ensuite y fixer les bras qui sont habillés à part pour plus de facilité de montage des vêtements. Les vidéos de Pepitas de Chocolate sont bien explicitent ainsi que ce genre de liens

Pour la chevelure et les souliers c’est toujours sur Ali Express que je trouve mon bonheur.

Fixer les cheveux ne se fait pas non plus n’importe comment, cette page montre la marche à suivre.

Il est amusant de faire les souliers soi-même. Pour cela plusieurs liens ici, , ou encore par par ici, etc.

Pour les idées de customisations il y a Pinterest, VK, et quantités de jolies pages. Faites vous plaisir !!

N’hésitez pas à vous servir de vos aiguilles pour tricoter de jolis bonnets, comme celui-ci par exemple, modèle trouvé sur VK:

ou encore celui-ci trouvé sur le même site :

Il n’y a aucun frein à l’imagination pour habiller ces petites poupées.

Si vous vous lancez, montrez moi vos merveilles, s’il vous plaît, cela me fera plaisir.

Bonne soirée

Bécassine

coudre une poupée en tissu, première étape.

Déjà se munir du patron. Il y a le choix. Les poupées que je vous ai présentées jusqu’à maintenant sont faites d’après ce patron là :

Pour le montage du corps il faut suivre les indications sur ce lien ou visionner cette vidéo

Pour les matières à utiliser, pour commencer j’ai utilisé ce que je trouvais dans mes tas de tissus, puis j’ai acheté de la matière un peu plus spécifique ici. D’autres vendeurs en proposent, à vous de choisir.

En ce qui concerne le tissu extensible, type jersey couleur peau, pour la tête, j’utilise un coupon de couleur blanche que j’ai teint dans une infusion de thé. Quand je n’en aurai plus j’aviserai …

Sur cette vidéo vous pouvez suivre les différentes étapes avec un autre modèle de poupée dont la tête est une boule en polystyrène. Les matières à utiliser sont énumérées :

Pour le rembourrage j’ai aussi ma technique. Je trouve cette matière fort chère et en fait je récupère les oreillers raplapla de la famille, que je lave, une fois propres je les déhousse et utilise la matière synthétique que j’étrille bien avec mes petites mains, pour fourrer dans le corps de mes poupées.

Moralité, c’est beaucoup de la récup …

La marche à suivre pour le montage du corps, une fois le rembourrage fait, peut-être visionné là :

Une autre vidéo sur le principe de la tête en polystyrène à voir ici :

Voilà pour aujourd’hui. Je vous retrouve pour vous donner mes filons pour les accessoires.

Bonne soirée

 

 

coudre une poupée en tissu, présentation du sujet.

Pas facile, ici en France, de trouver des informations sur les poupées à faire soi-même. Nous appelons ceci communément « poupée de chiffon » et cela amène à des articles sur des bouts de trucs sans forme et pas bien beaux.

Je me passionne (en ce moment, il est vrai que j’ai des « activités » saisonnières !!) sur ces trésors de beauté que sont ces poupées fabriquées par les femmes russes principalement. Je me suis même inscrite sur VK.com, pas pour le réseau social en lui-même, je m’en fiche éperdument, mais pour tout ce que j’y trouve en réalisations manuelles plus sublimes les unes que les autres. Entre autres les modèles divers d’amigurumis, avec leur PDF explicatifs à disposition, sont extraordinaires. Mais bon, je me diversifie assez comme cela et la manipulation de sujets en crochet minuscules me bousille les mains.

Revenons à nos moutons : les poupées fabriquées en tissu.

Pour illustrer mon propos je vous laisse vous extasier devant ces photos :

 

 

 

 

 

Pour réaliser ces petites merveilles, je me suis donc penchée sur le problème. Comme je le dis, je n’en ai pas trouvé de traces sur les blogs français. Je ne sais pas comment les blogueuses les nomment. Ce ne sont pas des poupées Tilda, ce ne sont pas des poupées russes, avec l’appellation « Tildes » utilisée par les russes, je ne trouve rien chez nous. J’ai aussi souvent de fois remarqué qu’en France, à part vendre tout ce qu’on peut, on ne partage pas beaucoup. Trouver un patron gratuit, bonjour le vide sidéral et plutôt aller voir dans d’autres pays, les Russes par exemple, ou aussi les Brésiliens qui partagent également. (Euh, les Russes ne les donnent pas non plus leurs poupées, quand on voit le prix sur les sites de vente, ouf … d’accord il y a du boulot, mais quand même). Par contre, toujours sur VK.com tous les patrons sont à disposition.

J’avais commencé par m’intéresser aux poupées Tilda et j’étais arrivée sur ce forum où se trouvent quantités d’informations : http://www.tilda-mania.ru/forum/

C’est sur ce forum que j’ai appris à retourner les bras, jambes, etc., une fois cousus sur l’envers pour les présenter à l’endroit.

Mais les poupées Tilda ne me plaisent pas outre mesure, même si, une fois de plus, j’ai trouvé que les Russes en faisaient de sublimes. Je ne saurai jamais les égaler, même avec la meilleure volonté.

Par contre ces petites poupées d’une trentaine de centimètres et qui, en plus, tiennent debout toutes seules, m’émerveillent.

Comme cela ne sert à rien que je continue à m’extasier, je vais revenir avec des informations sur les lieux où trouver des accessoires, des vidéos que je regarde pour apprendre, des liens pour faire des souliers, etc.

A la prochaine fois et bonne fin de journée,

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :