tablierssssssssssssssss

Une série bien sympathique à réaliser : des tabliers miniatures pour enfants de 5-6 ans. Pour une fête des plantes locales j’ai cousu quelques tabliers qui vont servir à compléter les paniers de plants.

Pour cela j’ai utilisé un patron trouvé sur Pinterest. Et puis j’ai un peu réfléchi et comme il me fallait 10 exemplaires je ne me voyais pas préparer et couper du biais en quantité impressionnante. J’ai donc décidé de faire un tablier double face qui ne nécessitait pas une finition avec un biais.

J’ai attrapé une housse de couette déclassée et j’ai coupé mon patron dedans, j’avais ainsi, d’un coup de ciseaux, le dessus et le dessous de mon tablier.

Puis pour usiner plus organisé, j’ai préparé d’abord tous les tours de coups et les liens, puis épingler tous ces bouts sur une des faces du tablier :

 

Placé dessus tous les autres morceaux de tissu

Et piquer tout cela sous la machine industrielle. J’ai retourné mes tabliers et surpiqué tout autour.

Et voilà d’un côté :

de l’autre

Aujourd’hui je m’attaque à un décor de fenêtre.

Bonne journée

Publicités

quelques petites broderies

Dans la série des torchons transformés en tablier, il se trouve aussi celui réalisé pour le papa de mes petits-enfants :

tablier torchon ancien

Un peu beaucoup très long, mais ma fifille a reçu une machine à coudre par le père Noël, elle saura piquer un ourlet à son mari s’il se prend les pieds dans le tablier. Une fois de plus je n’ai pas voulu trop toucher à l’origine première de ce torchon.

Et puis sur « commande » de celle-ci deux séries de serviettes de table avec leurs prénoms :

là, chaque animal demandé devait être réalisé en mode « origami »

serviettes de famille

et là, thème bord de mer (ne sachant pas trop, j’ai fait à mon idée !!)

serviettes de famille

Voilà, la série « cadeaux de Noël » est terminée. D’ailleurs hier j’ai viré toute la déco de Noël dans la maison. Je ne tarde jamais à ôter tout ce tralala de fin d’année qui m’exaspère 😦

Bonne journée

bec

Noël après l’heure

Hé, hé, j’adore être décalée et ne pas fêter Noël le jour J, ça ça me va très bien !!!

Donc le 1er de l’an 2017, nous serons en famille chez mes parents et nous en profiterons pour fêter Noël. J’avais donc tout le temps souhaité pour m’occuper de mes cadeaux. C’est fait ! J’en ai profité pour graisser ma brodeuse car je vais la mettre au repos le temps d’engloutir le livre que ma tendre moitié m’a offert pour mon Noël.

Donc j’ai fait ronfler ma machine et comme je ne vais pas tout dévoiler, je présente d’abord les tabliers confectionnés pour mes parents, ceux-ci ne venant jamais lire ce qu’il se passe ici. Comme je le dis et le répète, quoi offrir à ses parents quand ils atteignent largement les quatre vingts ans ???

Alors un tablier pour mon papa, qui s’occupe quand il reçoit la famille à ranger la cuisine, ce qu’on dit ne l’intéressant pas vraiment il vaque en dehors de la table à la fin du repas. Pas au début, c’est lui qui parle et donc, là, c’est intéressant, cqfd 😉

tablier torchon ancien

J’ai utilisé des torchons anciens qui séjournaient dans le bas d’un placard et dont je me suis aperçue que la taille correspondait bien à la fabrique de ce genre de chose. J’ai sciemment laissé en haut et en bas du torchon-tablier les attaches d’origine.

Et puis ma maman étant un exceptionnel cordon bleu, mais dans un format plus court et plus large pour ce torchon-tablier, ma petite mère goûtant plus qu’il ne faut à ses plats, gourmande qui se respecte  :

tablier torchon ancien

Je n’ai pas rajouté de poche, d’abord parce que (je ne sais pas pour vous) mais pour moi elle ne sert jamais, et qu’ensuite je voulais conserver le torchon dans son jus.

Suite au prochain épisode.

Bonne fin de journée

bec

pour une bonne cuisinière

Je vais rencontrer ma marraine que je ne connais pas. Ma maman qui a voulu me faire une surprise en août dernier, a réussi à la retrouver à Saint-Raphaël et après quelques échanges téléphoniques, rendez-vous est pris.

Ce sera la grosse surprise, nous ne nous sommes rencontrées que le jour de mon baptême, c’est dire si je me souviens bien du personnage. Au téléphone c’est un bout de femme loquace, de 83 ans et très dynamique, vivant seule et m’avouant aimer beaucoup cuisiner. Je dis « petit bout de bonne femme » car elle se souvient de ma maman comme étant une grande femme. Oups ! Ma maman n’a jamais dépassé le mètre soixante quatre. J’en conclue donc que ma marraine est petite.

Vous me direz, qu’en ai-je à faire ? Eh bien cela a son importance car j’ai prévu de lui offrir un tablier confectionné par mes petites mains et évidemment je ne me suis pas référée à ma taille. La pauvre, si je ne me trompe pas dans mes déductions, elle se pendrait les pattes dans le tablier, à son âge ce n’est pas recommandé. J’avais un modèle de tablier de petite taille, je m’en suis inspirée.

Et comme dans l’article précédent, je vous montrais mon dernier sac, fait avec des coloris que j’aime beaucoup, eh bien, j’ai repris le même tissu 😉

Et voilà :

tablier de cuisine

J’avais trouvé ce motif de broderie dans le but de m’en servir pour ce genre de couture, c’est un joli motif, un peu long à broder, mais très beau. J’ai marqué « honey bee » de couleur discrète car cela m’étonnerait que ma marraine soit branchée langue anglaise !!!

tablier de cuisine

Je vous souhaite un très agréable jour de la Toussaint,

bec

%d blogueurs aiment cette page :