c’est le meilleur !

Une amie, l’année dernière, plutôt en début d’année, sachant que j’avais investi dans une machine à broder, est venue me voir avec son sac à pain sous le bras.

sac à pain

Elle aime beaucoup passer ses vacances en Espagne et a toujours gardé ce sachet, le trouvant très beau. Ce fut une marque de confiance qu’elle me le laisse, en plus si longtemps !!!

Le message était passé : si toutefois tu t’ennuies, tu vois ce qu’il te reste à faire, ou un truc du genre, enfin c’est ce que j’ai compris 😉 Sur le coup j’ai fait sglupe, aucune idée de comment j’allais m’y prendre avec toutes ces rayures. Et puis la chance étant avec moi, une autre amie vient me voir avec une pile de tissus récupérés chez sa maman. Et là, en farfouillant, que trouve-je ?

Le tissus qu’il me faut :

sac à pain

Le message était passé avec une recommandation, en Espagne ce n’est pas fait pour la baguette française, donc it’s a little bit short. Bon d’accord, je n’ai jamais appris l’espagnol, je vous le fais dans la langue de ma moitié, malgré tout j’arrive à comprendre ce qu’il y a d’inscrit sur ce pochon 😉

J’ai recherché : une baguette de chez nous mesure environ, en moyenne, et quand elle est bien droite, 65 cm. Donc, il n’yapluka !!!

sac à pain

N’est-ce pas le meilleur ?

sac à pain

Allez bon goûter à vous !!!

bec

défi « robe chasuble » partie 2

Un réel plaisir à coudre ce modèle de petite robe.

J’ai opéré quelques petits changements. D’une, j’ai cousu les boutonnières des bretelles dans le sens horizontal, je ne sais pas si c’est judicieux mais je me suis dit que cela donnerai plus d’aisance dans l’emmanchure. Les boutons sont ainsi cousus plus près du bord de la bretelle. Me suis-je fourvoyée ???

De deux, j’ai aussi donné une finition plus sophistiquée aux poches comme dans le modèle mis en avant.

Pour ma réalisation voici ce que j’ai pondu :

robe chasuble

J’en ai oublié la date anniversaire d’une amie, je vais essayer de me rattraper 😦

 

J’ai à peu près pris une trentaine de clichés de cette petite robe pour essayer de reproduire la couleur, Marie ayant parlé d’une couleur gris, eh ben non, c’est vert ! Pas facile à discerner 😦

robe chasuble

 

robe chasuble

Bonne journée

bec

un an de plus et le défi d’une robe chasuble partie 1)

Ma petite-fille Louise va fêter ses 3 ans le 9 prochain. C’est dire si je suis en avance pour lui préparer un cadeau.

En fait, j’ai décidé de partager ces préparatifs avec vous et vous propose de coudre ensemble. La date butoir sera le 31 janvier prochain.

Les temps sont plutôt froids et j’envisage de confectionner une robe chasuble un peu épaisse à ma toute jolie minette. J’ai trouvé un joli modèle dont le patron, en tailles de 2 à 4 ans est disponible gratuitement à imprimer.

C’est ce modèle :

robe-chasuble

Le modèle pis en photo est visible sur ce blog :

http://isewyousew.blogspot.fr/2014/07/retro-reproduction-dress-corduroy.html

Les explications du pas à pas sont visibles sur ce site :

http://isewyousew.blogspot.fr/2014/07/retro-reproduction-dress-free-pattern.html

et le patron de la robe et de la poche sont téléchargeables là :

https://drive.google.com/drive/folders/0B5ncn42E0-nSdkpOY3AyVm83azA

Si vous me suivez, et que vous souhaitez partager votre modèle, je me ferai un plaisir de le présenter ici et un vote sera proposé pour choisir la robe préférée. Il n’y a rien à gagner sauf le droit de se faire plaisir à coudre pour ses enfants et petits-enfants !!

Je prends les inscriptions et reviendrai noter le nom des participantes au fur et à mesure.

Bonne journée et à bientôt

bec

 

 

aujourd’hui je m’ennuie !

Ouais, vous en êtes sur le derrière, hein !

Ben voilà, cela ne m’arrive pas souvent, mais, mais, mais, je suis aussi comme tout le monde, et quelques jours par année, je reconnais, je m’ennuie. Alors la solution, aller sur le net et chercher de l’occupation. Déjà je viens de découvrir deux chouettes blogs, de nanas du coin, avec de super créas en tous genres.

Ce qui m’a fait arriver sur ces blogs, c’est que je cherche à partager mes compétences et à apprendre ce que je ne connais pas en matière de couture. Les associations, j’en suis largement revenue. Ce sont des endroits où les bonnes femmes ont tendance à jalouser tout le monde et je fuis au plus vite. Les cours de couture, j’avoue humblement ne pas avoir les moyens de m’en payer.

J’ai suffisamment de matériel pour pouvoir réunir autour de mon établi. Pour l’instant mon établi a réduit de taille, 2m50 par 1m50, la table de 3m prenant trop de place dans la salle (euh oui, je le rappelle, je suis, non j’étais, couturière d’ameublement et j’ai donc la table qui va bien pour confectionner de « petits » rideaux). Mais voilà, petit-à-petit mon mari aménage cette maison que nous avons achetée il y a deux ans maintenant, et quand les fenêtres de toit seront en place, j’irai « jouer » dans le grenier. Pour cela il nous faut l’accord de travaux, l’artisan étant déjà retenu, on attend le feu vert (ou pas !). Ce grenier est immense et nous ne l’utiliserons pas en pièces supplémentaires, la maison est assez grande pour nous deux, mais en big atelier pour mon espace activités manuelles et pour « l’aérodrome » de ma moitié 😉 Ce qui sera bien c’est qu’il n’y aura donc pas de décor et que je pourrai faire des trous partout pour accrocher mes « cochonneries ». Mon mari hurle quand je touche aux murs, il n’a d’ailleurs pas tort, je fais des cratères en guise de plantage de petits clous !!!!

J’ai bien mes amies de loisirs créatifs que je continue à visiter, mais, mais, mais, nous avons déménagé et donc mis une quarantaine de kilomètres entre elles et moi. Oups, l’été cela passe encore, l’hiver j’aime beaucoup moins avec la nuit qui tombe vite et m’oblige à rentrer tôt et les routes glissantes avec la boue et le verglas par période. J’ai toujours été entourée d’une ribambelle de bonnes amies et il est vrai que j’aimerais un peu mieux m’implanter dans ma nouvelle commune.

Donc celles qui me lisent autour (et à) Pluvigner et qui veulent aussi coudre dans la joie et la bonne humeur, yapluka me joindre par l’intermédiaire de mon blog.

Alors, pour en revenir à l’objectif de ce blog, hier j’ai rencontré mon amie Cricri à Pontivy et nous avons cousu de conserve (hé, hé) !!

J’ai un joli tas de tissus laineux que m’a donné une bonne amie (pour avoir moins de cartons à déménager dans sa nouvelle maison, très bonne idée Dany !!)

tas de tissus

et comme j’ai soudain envie de confectionner des vêtements, je me suis lancée (sans filet, oui, oui!)

jupe Rachel

Modèle de jupe Rachel du numéro de janvier-février 2016 de la Maison Victor.

jupe Rachel

Dans un drap de laine épais

jupe Rachel

Avec des poches, même pas peur !

jupe Rachel

Je me suis vraiment amusée à réaliser ce modèle. Faut dire que les explications sont claires et faciles à suivre, ça aide !! En plus le tissu est tip-top, il ne bronche pas et surtout ne glisse pas sous le pied de biche.

Je vais continuer à diminuer mon tas de tissus. J’ai une autre idée pour le drap de couleur caramel …

Par contre avec le vert (et c’est là le coupon le plus long) vais avoir du mal à trouver une utilisation, aime pô le vert ………………………..

Ah, ben c’est bien, je me suis occupée un bon moment. Je vais aller me couler un petit jus et en proposer un à ma moitié qui continue à poser du parquet dans la chambre d’amis.

Bonne soirée

bec

quelques petites broderies

Dans la série des torchons transformés en tablier, il se trouve aussi celui réalisé pour le papa de mes petits-enfants :

tablier torchon ancien

Un peu beaucoup très long, mais ma fifille a reçu une machine à coudre par le père Noël, elle saura piquer un ourlet à son mari s’il se prend les pieds dans le tablier. Une fois de plus je n’ai pas voulu trop toucher à l’origine première de ce torchon.

Et puis sur « commande » de celle-ci deux séries de serviettes de table avec leurs prénoms :

là, chaque animal demandé devait être réalisé en mode « origami »

serviettes de famille

et là, thème bord de mer (ne sachant pas trop, j’ai fait à mon idée !!)

serviettes de famille

Voilà, la série « cadeaux de Noël » est terminée. D’ailleurs hier j’ai viré toute la déco de Noël dans la maison. Je ne tarde jamais à ôter tout ce tralala de fin d’année qui m’exaspère 😦

Bonne journée

bec

un de plus

J’aime à me coudre différents sacs à main au gré de mes envies. Au début de l’hiver j’ai sorti mes manteaux sombres et me promenais avec le dernier de mes sacs plutôt coloré et trop contrasté avec mes vêtements :

sac à bandoulière

Et puis j’ai eu envie, aussi, de changer de forme.

Alors deux choses en tête, une forme plutôt conique et une couleur … allez, noire !!!!

Les cadeaux passant par là, de jolis motifs à la clé, et hop j’y vais. Cela me donne ceci :

dsc_3234

Je le porte au bras ou aussi à l’épaule, l’anse étant assez longue pour ce cas de figure.

Et puis comme j’aime également ranger mon fouillis de sac à main dans une pochette, j’ai adjoins celle-ci :

dsc_3232

Parée pour passer l’hiver.

Le Père Noël étant vraiment large cette année, des revues de couture me sont parvenues et j’ai donc pris la décision de me lancer dans le vêtement. Euh, ce n’est pas du tout mon truc, mais j’ai vraiment envie d’essayer. On verra bien …

Bonne journée

bec

Noël après l’heure

Hé, hé, j’adore être décalée et ne pas fêter Noël le jour J, ça ça me va très bien !!!

Donc le 1er de l’an 2017, nous serons en famille chez mes parents et nous en profiterons pour fêter Noël. J’avais donc tout le temps souhaité pour m’occuper de mes cadeaux. C’est fait ! J’en ai profité pour graisser ma brodeuse car je vais la mettre au repos le temps d’engloutir le livre que ma tendre moitié m’a offert pour mon Noël.

Donc j’ai fait ronfler ma machine et comme je ne vais pas tout dévoiler, je présente d’abord les tabliers confectionnés pour mes parents, ceux-ci ne venant jamais lire ce qu’il se passe ici. Comme je le dis et le répète, quoi offrir à ses parents quand ils atteignent largement les quatre vingts ans ???

Alors un tablier pour mon papa, qui s’occupe quand il reçoit la famille à ranger la cuisine, ce qu’on dit ne l’intéressant pas vraiment il vaque en dehors de la table à la fin du repas. Pas au début, c’est lui qui parle et donc, là, c’est intéressant, cqfd 😉

tablier torchon ancien

J’ai utilisé des torchons anciens qui séjournaient dans le bas d’un placard et dont je me suis aperçue que la taille correspondait bien à la fabrique de ce genre de chose. J’ai sciemment laissé en haut et en bas du torchon-tablier les attaches d’origine.

Et puis ma maman étant un exceptionnel cordon bleu, mais dans un format plus court et plus large pour ce torchon-tablier, ma petite mère goûtant plus qu’il ne faut à ses plats, gourmande qui se respecte  :

tablier torchon ancien

Je n’ai pas rajouté de poche, d’abord parce que (je ne sais pas pour vous) mais pour moi elle ne sert jamais, et qu’ensuite je voulais conserver le torchon dans son jus.

Suite au prochain épisode.

Bonne fin de journée

bec

Previous Older Entries Next Newer Entries

%d blogueurs aiment cette page :