quand ça déborde

Normalement, ce ruisseau est complètement asséché l’été :

débordements

Là, il prend ses aises et devient presque rivière :

débordements

Même la route n’est pas épargnée, je passe par là pour aller faire mes courses :

débordements

Les arbres n’ont plus de prise dans le sol engorgé depuis des semaines :

DSC_1897

Nous, nous habitons sur la colline, tout là haut, même encore plus haut que ce dôme :

débordements

D’un autre côté de cette colline, un autre ruisseau qui prend des allures de rivière :

débordement

Et les peupliers qui canalisent ce ruisseau sont tombés au cours des différentes tempêtes :

DSC_1900

La passerelle « Marie » que j’utilise quand je vais au bourg à pied, ne même pas l’envisager maintenant, à moins de prendre des bottes :

débordements

A savoir que ces deux cours d’eau se rejoignent plus loin …..

Et ce soir une nouvelle tempête, Ruth, nous déboule dessus 😦

Je suis très étonnée, en regardant les reportages télévisés, de voir que les bretons prennent cela avec beaucoup de fatalisme et le sourire aux lèvres, même en faisant de l’humour. Il faut dire qu’en effet rien n’est nouveau. Tous ces phénomènes de débordements ne font que se répéter. J’ai croisé un ancien hier qui m’a dit avoir vu la route, montrée inondée sur les photos plus haut, beaucoup plus recouverte. Nous n’en sommes pas encore là, il y a donc de la marge …

Allez bon dimanche à tous

becassine_marylin1

Advertisements

rédiger un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :