quilt

Quilt et non quilting 🙂 Pourquoi, me direz vous !

Simplement parce que je suis mariée à un Britannique, très étonné de notre propension à finir les mots de consonance anglaise par « ing ».

Mon N° 1 travaillant dans la grande distribution, présente ses rayons de la meilleure façon en faisant du « facing ». Mon mari est horrifié 🙂 C’est quoi ce mot ??

De ce fait, j’oublie le plus possible cette terminaison 😉

Donc, pour en revenir à mon sujet, je me suis mise au quilt. Les temps sont durs et je prévois les cadeaux de Noël « home made ».
D’ailleurs, avec internet et les tutoriels en voici en voilà, sur tous les sujets, tout le monde s’y met. Je suis ravie de voir les jeunes refaire de la couture, se remettre au tricot et crochet. Nos merceries, qui fermaient les unes derrière les autres, rouvrent et deviennent de cavernes à trésors.

Je ne sais pas si le commerce, en général, sera content de son chiffre d’affaire de fin d’année, en tout cas, ce qui est sûr, c’est que beaucoup se mettront aux cadeaux personnellement fabriqués.

Toujours dans ce sens, j’ai aussi découvert l’art du trapilho, finalement, ne rien jeté, tout est récupérable et transformable.

Je digresse, je digresse …

Revenons au quilt !

Dans un de nos logements laissés en locations saisonnières, j’ai mis une table de toilette en fer forgé en guise de chevet.

Elle a perdu sa glace, voilà le pourquoi du comment de la barre horizontale sur le dessus, ne servant à rien maintenant. Il faut ressouder l’arrière de la glace et vu que nos locataires nous cassent absolument tout, cela reste ainsi. Je passe sous silence les dégâts de nos locataires de quelques jours, beaucoup sont extrêmement corrects, mais d’autres rattrapent la correction des premiers, rien que d’expliquer ce qui est esquinté prendrait un article complet. Je trouve les propriétaires, confectionnant de magnifiques intérieurs, très courageux, pour ma part, j’ai rendu mon tablier, c’est propre, confortable, mais rien ne risque plus les dégradations, ou presque.

Donc, ce chevet, qui n’en est pas un, est une véritable table de toilette ancienne. Un reste de mon activité d’antiquaire 😉
Sous la cuvette (ancienne elle aussi, tiens elle n’est pas cassée !) se trouve une tablette, en métal, comme le reste, percée de trous circulaires pour y déposer les flacons de toilette. Ceux-ci n’existant plus, un vague napperon recouvre les cavités.

Et j’ai eu l’idée de faire ceci :

C’est une première et pas une réussite 😦
J’ai fait cela avec ma machine à coudre (ma grosse professionnelle, la seule que je sais utilisé correctement) et j’ai un peu, beaucoup, patiné dans les arrondis. Du coup, c’est pas terrible. Mais en y regardant d’assez loin, cela peut aller recouvrir cette table de toilette 🙂

Je me suis lancée sur d’autres projets de quilt, oui, au pluriel, on verra cela pour d’autres articles.

Bonne fin de dimanche à tous,

Publicités

rédiger un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :